Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → La biodiversité des Fusarium oxysporum f.sp. radicis lycopersici « caractérisation, compatibilité végétative » la lutte chimique et la lutte biologique

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2015

La biodiversité des Fusarium oxysporum f.sp. radicis lycopersici « caractérisation, compatibilité végétative » la lutte chimique et la lutte biologique

Benaouali Hadjira

Titre : La biodiversité des Fusarium oxysporum f.sp. radicis lycopersici « caractérisation, compatibilité végétative » la lutte chimique et la lutte biologique

Auteur : Benaouali Hadjira

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat 2015

Résumé
L’étude des 27 isolats de fusarium oxysporum isolés à partir des plantes de tomate de différentes régions de l’ouest algérien (Oran, Mostaganem, Chlef) a permis et sur la base de leur aspect macroscopique de distinguer trois morphotypes (ras muqueux, cotonneux, duveteux) avec différentes pigmentations (violet, jaune, blanche). Pour une meilleure compréhension de l’écologie de ces isolats une étude de l’influence de différents paramètres physico-chimique à été entreprise, et en parallèle les tests de pathogénicité ont été lancés. Les résultats montrent une meilleure croissance des isolats sur le milieu PDA et une pigmentation plus importante. La croissance mycélienne des différents isolats est plus rapide à l’obscurité et le pH optimum de croissance est de 6 avec un taux d’humidité de 80% et une température optimale de croissance de 28°C. Le test de pathogénicité à permis de confirmer la présence de Fusarium oxysporum f.sp radicis lycopersici dans la région ouest de l’Algérie. Sur les 27 isolats étudiées 22 ont montrées des signes de pourritures racinaires avec nécrose du collet, avec des degrés de virulence très importants. Un test de compatibilité végétative a été réalisé afin de regrouper les isolats en VCG. Trois isolats de notre collection appartiennent aux même VCG et deux isolats à un autre VCG , aucun isolat n’a formé un hétérocaryon avec les testeurs universels, cela suggère l’existence d’au minimum un nouveau VCG. La sensibilité des isolats de Fusarium vis-à-vis trois molécules d’imines a montré que le complexe ABS1-Cu est efficace à 50 ppm avec un taux d’inhibition de 50 %. Le genre Pseudomonas a fait l’objet de plusieurs recherches comme antagoniste en vue d’une éventuelle utilisation comme agent de control biologique de certaines maladies phytopathogéne, un test de confrontation direct de Forl avec Pseudomonas fluorescente a été réalisé et les résultats ont montré une inhibition de croissance qui varie de 78.18% à 86.53% par rapport au témoin.

Mots clés : Tomate,FORL, Pouvoir pathogène, Croissance, VCG,Imine, Pseudomonas.sp

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 16 avril 2019