Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → Évaluation et valorisation du procédé traditionnel de conservation des dattes « Btana » et détermination de sa biodiversité microbienne

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2015

Évaluation et valorisation du procédé traditionnel de conservation des dattes « Btana » et détermination de sa biodiversité microbienne

Abekhti Abdelkader

Titre : Évaluation et valorisation du procédé traditionnel de conservation des dattes « Btana » et détermination de sa biodiversité microbienne.

Auteur : Abekhti Abdelkader

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat 2015

Résumé
Onze échantillons du produit dattier traditionnel Btana préparé par DBM, UBM ont fait l’objet d’un dénombrement microbien et isolement des souches représentatives. L’identification moléculaire a démontré la dominance des bacilles sporulants dans le produit Btana. L’analyse statistique a révélé une différence significative dans la distribution des souches bactériennes dans les deux types de Btana. Les tests d’identification classique ont permis de sélectionner 42 isolats représentatifs de plus de 200 souches étudiées. D’après l’analyse du gène ARN 16S, on a recensé 20 espèces bactériennes. Avec une dominance des espèces appartenant au genre Bacillus (30.9% des espèces identifiées). D’autre part, 28.6% des isolats appartiennent aux genres de Staphylococcus et d’ Enterococcus. Parmi les groupes bactériens minoritaires, deux isolats représentent le genre Peanibacillus (présents uniquement dans le UBM) et une espèce de Streptococcus salivarius, Lactobacillus saki et Klebsiella pneumonia. L’étude de l’activité enzymatique des souches a montré que les hydrolases des sucres sont modérément exprimées parmi les bacilles testés. Pour les analyses métagenomiques, trois protocoles sont choisis et comparés par leur rendement et pureté d’ADN. De part son rendement le protocole de CTAB a permis un meilleur rendement nettement supérieur des deux autres protocoles. Les donnés de pyroséquençage ont révélé que la phylum Firmicutes est la plus dominante ayant 84.79% des OTUs découverts. Ce phylum est quasi dominé par les Bacillalles (90.20%) dont le genre Bacillus est fréquement détecté (39.53%). L’espèce Bacillus megaterium a été observée dans tous les échantillons toutefois sa distribution est très hétérogène. L’analyse de nMDS a motré que les Btana de type UBM se regroupent communément contrairement aux autres Btana (DBM). Le pyroséquençage ciblant l’ARN 28S de la population fongique a montré la dominance des Saccharomycètes dans la majorité des échantillons. L’étude de 23 souches de levures représentatives a révélé la présence de 5 différentes espèces dans les échantillons de Btana analysés. Zygosaccharomyces rouxii, Lachancea thermotolerans Pichia subpelliculosa Hanseniaspora opuntiae et Kluyveromyces delphensis. Le caractère osmophile representé par un développement dans 50 et 60% de glucose a été observé dans tous les isolats testés. Les souches ont fait l’objet d’une étude du pouvoir enzymatique et de fermentation dans un extrait de pendant 21 jours.

Mots clés : Dattes, Phoenix dactylifera,Btana, aliments traditionnels, Pyroséquençage, biodiversité microbienne

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 10 avril 2019