Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1991 → Contribution à l’étude et à l’aménagement des ressources du milieu naturel : exemple de la colonisation des nouvelles terres et la dynamiques des agrosystèmes le long du Goroubi au Niger

Université de Bordeaux 3 (1991)

Contribution à l’étude et à l’aménagement des ressources du milieu naturel : exemple de la colonisation des nouvelles terres et la dynamiques des agrosystèmes le long du Goroubi au Niger

Amadou, Boureima

Titre : Contribution à l’étude et à l’aménagement des ressources du milieu naturel : exemple de la colonisation des nouvelles terres et la dynamiques des agrosystèmes le long du Goroubi au Niger

A CONTRIBUTION TO THE STUDY AND DEVELOPMENT OF THE RESSOURCES OF NATURAL ENVIRONMENT : THE EXAMPLE OF THE OCCUPATION’S V RGIN LANDS AND AGROSYSTEM DYNAMIC ALONG THE GOROUBI IN NIGER

Auteur : Amadou, Boureima.

Université de soutenance : Bordeaux 3

Doctorat : Doctorat Géographie de l’aménagement : 1991

Résumé
LA REGION DU GOROUBI, DANS LA BANDE MERIDIONNALE DU NIGER OUEST, FUT PENDANT LONG-. TEMPS UNE ZONE PERI-FORESTIERE OU LA PRESENCE DE L’HOMME ETAIT RARE ET LIMITEE DANS LE TEMPS. LA REGION PRESENTE UN RELIEF ASSEZ PLAT ET HOMOGENE AUX SOLS FERTILES, APTES A UNE CEREALICULTURE EXTENSIVE SUR DE GRANDES SURFACES. ON ENREGISTRE DES TOTAUX PLUVIOMETRIQUES ANNUELS DE L’ORDRE DE 600MM A 700MM, CARACTERISTIQUES DE LA BANDE SAHELOSOUDANIENNE. LES DERNIERES CRISES CLIMATIQUES AU NIGER (1973 ET 1984) ONT ENTRAINE UNE DESCENTE VERS LES SUD DES POPULATIONS DU NORD, EPROUVES PAR LA SECHERESSE. ILS ONT EMIGRE NOTEMMENT VERS LA REGION GOROUBI, ENCORE HUMIDE ET, DE SURCROIT, SOUS PEUPLEE. CETTE MIGRATION DES POPULATIONS A ETE ENCOURA2GEE PAR LES AUTORITES POLITIQUES, BIEN QUE LES MESURES NECESSAIRES N’AIENT PAS ETE PRISES POUR FACILITER UN TEL TRANSFERT. ON ASSISTE PAR CONSEQUENT A UN DEFRICHEMENT ET UNE MISE EN CULTURE DE TERRES VIERGES DU GOROUBI PAR LES NOUVEAUX IMMIGRES, MAIS EGALEMENT PAR D’AUTRES EXPLOITANTS QUI RESIDENT POUR LA PLUPART DANS LA CAPITALE. L’INTERPRETATION DES PHOTOGRAPHIES AERIEN NES DE 1956, 1975 ET NOS PROPRES OBSERVATIONS SUR LE TERRAIN EN 1988 ET 1989, ONT FAIT RESSORTIR LA PROGRESSION NETTE DES TERRES DEFRICHEES ET ONT MIS EN EXERGUE LA DEGRADATION DU MILIEU ECOLOGIQUE. L’AMENAGEMENT DE CE MILIEU PASSE PAR L’AMELIORATION DU SYSTEME DU CULTURE, NOTAMMENT PAR L’INTEGRATION DE L’ELEVAGE A L’AGRICULTURE ET PAR LA RESTITUTION DE LA FERTILITE DU SOL A L’AIDE DE DIVERS AUTRESMOYENS

Mots clés : Niger — Conditions rurales — Agriculture — Régions tropicales Colonisation intérieure — Niger —Sahel — Conditions rurales

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 2 mars 2009, mise à jour le 7 janvier 2017