Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → Diversité génétique d’une collection d’écotypes locaux de Medicago en relation avec la tolérance au froid

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2015

Diversité génétique d’une collection d’écotypes locaux de Medicago en relation avec la tolérance au froid

Yahia Nourredine

Titre : Diversité génétique d’une collection d’écotypes locaux de Medicago en relation avec la tolérance au froid

Auteur : Yahia Nourredine

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat ès Sciences 2015

Résumé
Les contraintes environnementales représentent un des facteurs limitant pour la productivité agricole et jouent un rôle important dans la distribution des espèces végétales à travers différents types d’environnements. L’étude porte sur la diversité et les aptitudes d’acclimatation à un stress par basse température, appliqué pendant la croissance post-germinative de 16 génotypes appartenant à quatre espèces annuelles de Medicago (M. aculeata Willd., M. polymorpha L., M. truncatula Gaertn. et M. ciliaris Krocker.), par une caractérisation de la diversité génétique à l’aide d’outils biométrique (caractères morphologiques), biochimique (peroxydases et estérases) et moléculaire (14 microsatellites (SSR) utilisés). Les résultats révèlent que : (a) les écotypes présentant les meilleurs ratios racines/tiges sous un régime de basse température sont ceux qui présentent une meilleure tolérance au froid ; (b) L’activité globale des peroxydases et des estérases, des plantes soumis à un régime de basse température, est fonction de la durée du traitement et du degré de tolérance des différents écotypes étudiées et est fonction de l’espèce. Cette activité est plus importante chez les écotypes tolérant que les sensibles. Les profils électrophorétiques peroxydases et des estérases ont permis de révéler des bandes d’activité enzymatique qui ne s’exprime que sous stress froid en comparaison avec leurs témoins respectifs. Cette expression de ces isoenzymes est plus importante chez les populations tolérante que chez les populations sensibles ; (c) Un total de 113 allèles a été détecté au niveau des quatorze locus SSR. Le pourcentage de polymorphisme au seuil 99% varie de 7% à 84.62 % respectivement, dénotant d’un grand polymorphisme chez ces populations à travers les locus marqueurs utilisés. Certains allèles détectés au niveau des locus marqueurs Mtic-131, Mtic-432, Mtic-079 semblent avoir une relation avec la tolérance au froid et l’origine géographique des écotypes.

Mots clés : Medicago, polymorphisme,stress froid, développement post germinatif, Peroxydases,Estérases, microsatellites (SSR)

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 16 mai 2019