Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Italie → Pratique et gestion de l’irrigation saline : modes d’application de l’eau

Istituto Agronomico Mediterraneo di Bari (IAMB) 1993

Pratique et gestion de l’irrigation saline : modes d’application de l’eau

NAGAZ Kamel Eddine

Titre : Pratique et gestion de l’irrigation saline : modes d’application de l’eau

Auteur : NAGAZ Kamel Eddine

Etablissement de soutenance : Istituto Agronomico Mediterraneo di Bari (IAMB) - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM)

Grade : Master of Science : Land and water resource management : irrigated agriculture 1993

Résumé
Le présent travail s’inscrit dans le cadre des études de la pratique et la gestion de l’irrigation saline dans les régions où l’eau disponible pour l’irrigation est limitée. Le comportement du blé vis-à-vis des modalités d’application de l’eau a été observé en serre sous des conditions climatiques contrôlées. L’objectif de ce travail est d’étudier l’influence de l’irrigation saline, selon diverses modalités d’application, sur la germination et l’établissement des plantules en présence de trois types de sol ; sur la croissance et la production du blé ; sur l’accumulation et la distribution de sels dans le sol. Dans la première partie, les résultats obtenus montrent un meilleur développement des plantules lié à la réduction de sels accumulés si on utilise l’eau douce à la germination, et que l type de sol et sa texture jouent un rôle très important dans la réduction éventuelle des effets négatifs sur la croissance aux stades initiaux ; toutefois, une eau de salinité de 4 dS/m peut être utilisée à ces stades. Dans la deuxième partie, les résultats indiquent que les traitements d’alternace ne mène à aucune amélioration de la production en matière sèche, mais son impact se manifeste nettement sur le rendement en grain. Le mélange eau-sel doit être tel que la salinité n’exècede pas 3 dS/m, salinité à laquelle la production en grain sera similaire à celle du témoin.

Document source : page 28

Page publiée le 24 septembre 2018, mise à jour le 27 novembre 2019