Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2017 → Caractérisations, classification et statistique multivariable des eaux de l’aquifère alluvionnaire de la plaine d’Hennaya (NW algérien)

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2017

Caractérisations, classification et statistique multivariable des eaux de l’aquifère alluvionnaire de la plaine d’Hennaya (NW algérien)

BENSAHLA, TANI Sarra et ZIANI KERARTI, Imene

Titre : Caractérisations, classification et statistique multivariable des eaux de l’aquifère alluvionnaire de la plaine d’Hennaya (NW algérien)

Auteur : BENSAHLA, TANI Sarra et ZIANI KERARTI, Imene

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Master en Hydraulique Option : Technologies de Traitement des Eaux 2017

Résumé
Par souci de comprendre les mécanismes de minéralisation des eaux souterraines de la plaine d’Hennaya, l’objectif de ce travail, concerne l’application de quelques traitements statistiques aux données hydrochimiques des eaux souterraines de la plaine, qui se situe dans la partie Nord-ouest de l’Algérie. Cette région est influencée par un climat semi-aride. La nappe alluviale de la plaine d’Hennaya est caractérisée par un remplissage des dépôts d’une série continue de sédiments mio-plio-quaternaires, elle est alimentée latéralement par les monts de Tlemcen, le sens d’écoulement est orienté SW- NE. Les eaux souterraines de la plaine d’étude, présentent des concentrations assez élevées pour quelques éléments chimiques analysés tels que le Calcium, le Magnésium, les Chlorures et les Bicarbonates, et dépassent parfois largement les normes de potabilité algériennes, par ailleurs pour la qualité des eaux à des fins d’irrigation, les indices (%Na+, SAR) utilisés ont montré que ces eaux sont bonnes pour l’irrigation. Les eaux présentent quatre faciès :bicarbonatécalcique, bicarbonatémagnésien, chlorurécalcique et chlorurémagnésien Les diagrammes en boites ont mis en évidence la dominance du faciès bicarbonaté calcique. La classification ascendante hiérarchique (CAH) a opéré pour regrouper les points d’eau en classes lesplus semblables possibles (homogènes) et en intraclassesdissemlables (hétérogénéité). L’utilisation de l’Analyse en Composantes Principales (ACP) a mis en évidence une représentation graphique des liens entre variables (ions) et des positions des individus (points d’eau).

Mots clés : Plaine d’Hennaya - Faciès chimique – Statistiques – Diagrammes en boites – CAH – ACP.

Présentation

Version intégrale (4,24 Mb)

Page publiée le 16 septembre 2018