Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Performances thermiques du matériau terre pour un habitat durable des régions arides et semi-arides : cas de Timimoune

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou (2012)

Performances thermiques du matériau terre pour un habitat durable des régions arides et semi-arides : cas de Timimoune

Ahmed Ali-Ait Kadi, Salima

Titre : Performances thermiques du matériau terre pour un habitat durable des régions arides et semi-arides : cas de Timimoune

Auteur : Ahmed Ali-Ait Kadi, Salima

Etablissement de soutenance : Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

Grade : MAGISTER Spécialité : Architecture Option : Architecture et Développement durable 2012

Résumé
Les nouveaux modèles architecturaux produits durant ces dernières décennies en Algérie, qu’on appelle « constructions moderne » sont négligeant des aspects climatiques, gros consommateurs d’énergie et très souvent inadaptées aux exigences des occupants, en termes de confort. Pour palier à ce problème d’inconfort, on a souvent recours à des dépenses supplémentaires de chauffage et de climatisation. La région du Sud-ouest Algérien, région semi-aride, est une fraction du territoire composé de quatre sous ensembles à savoir, les monts des Ksour, la Saoura, le Gourara et le Touat. Epaisseur historique, continuité géographique, singularité des paysages, originalité architecturale et urbanistique, homogénéité culturelle et grande richesse patrimoniale sont autant de traits communs à ces contrées. Le secteur du bâtiment en général et plus précisément l’architecture en terre peut devenir la force motrice dans le développement de ces régions, pauvres en emploi et riches en exode. Le nouvel intérêt pour cette architecture en terre crue a permis de redécouvrir une gamme de techniques bien plus raffinées et diversifiées que la rusticité du matériau ne l’aurait laissé supposer. Les connaissances et le savoir-faire des populations de ces régions constituent une ressource précieuse dans la gestion des environnements difficiles par contraste avec les technologies introduites dont beaucoup ont échoué sur le plan confort (thermique ou physiologique), stabilité et surtout durabilité. Toutes ces préoccupations additionnés à une architecture durable et écologique nous pousse à passer d’une production quantitative pure et simple à une préoccupation qualitative annonciatrice des mesures visant à purger le parc bâti de l’habitat insalubre et des matériaux à risque, tandis que s’éveille une curiosité pour les matériaux traditionnels qui ont fait leurs preuves en matière de respect environnemental et de confort de toute nature.

Mots clés : Terre crue, confort, région semi-aride, bâtiment, architecture durable, écologique, aspect climatique, chauffage, climatisation, énergie

Présentation

Version intégrale (8,90 Mb)

Page publiée le 24 décembre 2018