Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Etude de l’efficacité de quelques huiles essentielles à l’égard de la bruche de niébé Callosobruchus maculatus (Coleoptera : Bruchidae) et impacts des traitements sur la germination des graines de Vigna unguiculata (L.) Walp.

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou (2012)

Etude de l’efficacité de quelques huiles essentielles à l’égard de la bruche de niébé Callosobruchus maculatus (Coleoptera : Bruchidae) et impacts des traitements sur la germination des graines de Vigna unguiculata (L.) Walp.

Aiboud, Kamal

Titre : Etude de l’efficacité de quelques huiles essentielles à l’égard de la bruche de niébé Callosobruchus maculatus (Coleoptera : Bruchidae) et impacts des traitements sur la germination des graines de Vigna unguiculata (L.) Walp.

Auteur : Aiboud, Kamal

Etablissement de soutenance : Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

Grade : Magister 2012

Résumé
Des graines de niébé traitées avec sept huiles essentielles, à différentes doses, ont été exposées aux adultes de Callosobruchus maculatus (Coleoptera : Bruchidae), dans les conditions de laboratoire, afin d’évaluer leurs effets sur certains paramètres biologiques de ce grand ravageur des grains stockés. L’analyse des résultats des tests réalisés révèle que les traitements avec les huiles essentielles affectent de façon très significative la durée de vie, la fécondité, l’éclosion des oeufs et l’émergence des adultes de la bruche du niébé. Dans l’ensemble des tests par contact, le thym, les clous de girofle, le bois d’inde et l’eucalyptus semblent être les plus efficaces dans la lute contre C. maculatus. Lors des tests par inhalation, nous avons constaté que toutes les huiles essentielles testées ont révélé un effet insecticide très hautement significatif sur la durée de vie des bruches adultes. Les tests de répulsivité ont également révélé que le thym, l’origan et le basilic ont une activité répulsive plus marquée par rapport aux autres huiles essentielles. Les résultats obtenus nous montrent que les huiles essentielles utilisées ont une bonne action insecticide à l’égard de la bruche de niébé, leur toxicité varie selon le type de test (contact, inhalation ou répulsivité), et selon le paramètre biologique visé, il est donc très utile de poursuivre ces travaux pour mettre en évidence l’action synergique de ces substances naturelles dans la lute contre ce ravageur.

Présentation

Version intégrale (8,95 Mb)

Page publiée le 20 novembre 2018