Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Métabolites secondaires de Ononis pusilla L. (Leguminosae)

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2016)

Métabolites secondaires de Ononis pusilla L. (Leguminosae)

KHOUNI LYES

Titre : Métabolites secondaires de Ononis pusilla L. (Leguminosae)

Auteur : KHOUNI LYES

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Doctorat 3ème Cycle Chimie Organique 2016

Descriptif
Le travail qui m’a été confie rentre dans ce cadre et a pour objectif l’investigation chimique d’une plante Fabaceae appartenant au genre Ononis : O. pusilla [2]. Notre choix est dicté par l’utilisation, relativement importante en médecine traditionnelle, des plantes du genre Ononis pour guérir diverses maladies. On citera l’ictère, les troubles des voies urinaires, la nécrose, l’herpès et autres maladies plus graves comme le cancer de la peau [3-5]. Ce choix est aussi dicté par la richesse remarquable des plantes de la famille Fabaceae et plus particulièrement celles du genre Ononis, en métabolites secondaires d’un grand intérêt biologique comme les résorcinols alkylés décrits comme inhibiteurs de la glycérol-3 phosphate déhydrogénase, les dérivés de l’acide anthranilique, les flavonoïdes, les isocoumarines et autres pétocarpanes pour ne citer que ceux là. Une motivation supplémentaire quant à l’étude chimique de l’espèce O. pusilla, tient du fait que cette dernière a fait l’objet d’une seule étude phytochimique. Cette étude a juste détecté la présence de stérols et d’un triterpène nommé onocérine [6].
Notre travail de recherche sera présenté en quatre chapitres : • Le premier chapitre reporte une étude bibliographique traitant de la systématique de la famille Leguminosae (Fabaceae), la présentation du genre Ononis, l’usage des plantes du genre en question en thérapeutique traditionnelle ainsi que leurs propriétés biologiques. Il est également reporté les études chimiques antérieures réalisées sur les espèces de ce genre. • Le deuxième chapitre est consacré à l’étude des flavonoides et acides anthraniliques, classes de métabolites secondaires largement rencontrés dans le genre Ononis. • Le troisième chapitre est consacré aux résultats personnels obtenus dans le cadre de cette investigation chimique des parties aériennes de la plante Ononis pusilla. Cette partie décrit l’isolement, la purification et la caractérisation structurale des métabolites secondaires isolés. • Le quatrième chapitre reprend les travaux expérimentaux réalisés dans le cadre de ce travail.

Présentation

Version intégrale ( 3,9 Mb)

Page publiée le 17 mai 2019