Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Evaluation physico-chimique de l’eau d’un barrage et proposition d’un traitement adapté pour une eau de haute qualité

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2018)

Evaluation physico-chimique de l’eau d’un barrage et proposition d’un traitement adapté pour une eau de haute qualité

KHETTAF Sami

Titre : Evaluation physico-chimique de l’eau d’un barrage et proposition d’un traitement adapté pour une eau de haute qualité

Auteur : KHETTAF Sami

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Doctorat troisième cycle 2018

Résumé
L’eau est l’une des sources les plus importantes et indispensables à la vie. Elle est utilisée dans les domaines industriel, agricole et aussi pour l’usage quotidien (la cuisine, le lavage, la boisson, ... etc.). Il existe plusieurs sources de production d’eau potable, parmi lesquelles, les barrages. La première partie de cette thèse a été consacrée à l’évaluation de la qualité de l’eau du barrage de Timgad, Batna, Algérie ; nous avons effectué une évaluation spatio-temporelle de dix paramètres physico-chimiques (Température, pH, Oxygène dissous, Turbidité, Conductivité, Taux du sel, Concentration de chlorure, Concentration de sulfates, Demande chimique en oxygène, Absorbance UV254 nm), bimensuelle pendant une année. Les résultats obtenus nous ont montré que l’eau brute obtenue à partir du ce barrage est de bonne qualité et respecte les normes des eaux définies par l’OMS. Cette partie est complétée par une étude d’isolement d’une fraction spécifique de la matière organique, la matière organique neutre ; celle - ci n’a jamais été isolée auparavant. La matière organique dissoute a été également traitée par coagulation-floculation en utilisant le sulfate d’aluminium. Dans la deuxième partie, nous avons traité in situ l’eau de ce barrage par un pilote de microfiltration pour vérifier la faisabilité des techniques membranaires pour la production d’eau potable. Les résultats obtenus démontrent l’efficacité de cette technique. Cependant le colmatage des membranes par la matière organique reste toujours un problème majeur. Pour cela, nous avons réalisé des expériences d’adsorption de deux composés organique (phénol et aniline) comme modèles similaires à la matière organique neutre afin de comprendre leur mécanisme de rétention et d’étudier la possibilité de les éliminer par résine échangeuse d’ion.

Mots Clés  : Eau potable, Barrages, Microfiltration, Matière organique, Résine échangeuse d’ions

Présentation

Version intégrale (7,3 Mb)

Page publiée le 15 mai 2019