Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Etude de l’effet antioxydant de différents extraits des racines et des parties aériennes du Câprier (Capparis spinosa L.)

Université Ferhat Abbas Sétif 1 (2009)

Etude de l’effet antioxydant de différents extraits des racines et des parties aériennes du Câprier (Capparis spinosa L.)

Ameni, Djamila

Titre : Etude de l’effet antioxydant de différents extraits des racines et des parties aériennes du Câprier (Capparis spinosa L.)

Auteur : Ameni, Djamila

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas Sétif 1

Grade : Magister 2009

Résumé
La présente étude vise à évaluer les capacités antioxydantes et l’effet inhibiteur sur l’activité XO des extraits de racines et de la partie aérienne de Capparis spinosa L. qui est largement utilisée dans la médicine traditionnelle Algérienne. La XO a été purifiée du lait bovin avec un rendement de 23.21 mg /l, un rapport protéine / flavine de 5.15, et avec une bande majeure d’environ 150 KDa, en (SDS-PAGE), indiquant une bonne pureté de l’enzyme. L’activité spécifique de l’enzyme purifiée a été de 2055.05 nmol / min / mg protéine. L’analyse de différents extraits (méthanolique ; EBr, chloroformique ; ECh et acétate d’éthyle ; EAc) a montré que les extraits de la partie aérienne sont plus riches en polyphénoles et en flavonoïdes que ceux des racines. Les différents extraits montrent un effet inhibiteur sur la XO dont les plus puissants sont l’ECh et l’EAc de la partie aérienne avec IC50 = 0.0226 ± 0.00019 mg/ml et IC50 = 0.09 ± 0.0883 mg/ml, respectivement, suivi par l’ECh et l’EAc des racines avec IC50 = 0.32 ± 0.015 mg/ml et IC50 =0.363 ± 0.0085 mg/ml, respectivement. L’EBr des racines et celui de la partie aérienne présentent des valeurs d’IC50 pour l’inhibition de la réduction de cytochrome c 2.58 ± 0.021mg/ml et 1.08 ± 0.014 mg/ml respectivement et sont 2 fois plus inférieurs à celles de ces mêmes extraits dans l’inhibition enzymatique. Les résultats du test FRAP ont montré que les extraits de la partie aérienne ont un pouvoir réducteur plus puissant que ceux des racines. Les extraits EAc, ECh et EBr de la partie aérienne sont 5-8, 2-3 et 2 fois plus puissants que l’acide gallique qui est le plus important antioxydant des standards testés, alors qu’il est 25-35, 3-2 et 4-3 fois plus actif que l’EBr, l’ECh et l’EAc des racines, respectivement. Les résultats obtenus ont permis de déduire que les extraits de la partie aérienne de Capparis spinosa L. sont plus efficaces comme des antioxydants et inhibiteurs de la XO, ceci supporte l’utilisation de cette plante dans la médicine traditionnelle.

Présentation

Version intégrale (2,07 Mb)

Page publiée le 25 janvier 2019