Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2014 → Contribution à l’étude de l’activité biologique et la composition chimique des huiles essentielles de deux apiacées (Ferula vesceritensisCoss et DR et Balansea glaberrimaDesf.) Lange

Université Ferhat Abbas Sétif 1 (2014)

Contribution à l’étude de l’activité biologique et la composition chimique des huiles essentielles de deux apiacées (Ferula vesceritensisCoss et DR et Balansea glaberrimaDesf.) Lange

Rahmouni, Malika

Titre : Contribution à l’étude de l’activité biologique et la composition chimique des huiles essentielles de deux apiacées (Ferula vesceritensisCoss et DR et Balansea glaberrimaDesf.) Lange

Auteur : Rahmouni, Malika

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas Sétif 1

Grade : Magister en Biologie et Physiologie Végétale 2014

Résumé
Vu la propagation du phénomène de résistance et du nombre limité d’antibiotiques en cours de développement, la découverte de nouveaux agents antibactériens, est devenue plus qu’indispensable. Ainsi Pour échapper aux conséquences du stress oxydatif, il est nécessaire de rétablir l’équilibre oxydant/antioxydant. Le criblage des huiles essentielles permet de découvrir de nouveaux antibactériens et antioxydants qui pourraient constituer une alternative à l’usage des antibiotiques et antioxydants conventionnels. Notre étude contribue à la connaissance des potentiels antioxydants et antibactériens des huiles essentielles de deux plantes aromatiques de la famille des Apiacées à savoir Ferula vesceritensis et Balansea glaberrima. Les huiles essentielles ont été obtenues par hydrodrodistillation et leur composition chimique a été analysée par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse CPG/MS. L’α-pinène (28,57%) et l’aristolène (24,63%) sont les composés majoritaires de l’HE de F. vesceritensis par contre valencene (36,65%), l’apiole (34,87%) et γ-morolène (9,83%) sont les composés majoritaires de l’HE de B. glaberrima . L’activité antibactérienne des huiles essentielles a été évaluée sur neuf souches bactériennes et trois champignons. Les résultats de l’activité antimicrobienne réalisée in vitro par la méthode de diffusion sur milieu gélosé montrent l’effet de l’HE de F. vesceritensis vis-à-vis de S. aureus ATCC 25923 et Bacillus subtilis ATCC 6633. L’HE de B. glaberrima est non seulement active vis-à-vis de ces deux dernières souches mais aussi sur E. coli ATCC 25922 de même contre A. flavus NRRL 391 qui s’est montrée sensible. Contrairement à C. albicans ATCC 1024 qui a été faiblement inhibé par l’HE de F.vesceritensis. Le potentiel antiradicalaire des HE a été déterminé par la méthode de DPPH. En effet les deux huiles ont montré un effet antiradicalaire trop faible par rapport à celui du BHT : les IC50 de B. glaberrima , F. vesceritensis et du BHT sont respectivement : 9136,93 µg/ml, 7440,68 µg/ml, 41,35 µg/ml.

Présentation

Version intégrale (2,73 Mb)

Page publiée le 29 septembre 2018