Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Contribution à l’étude des effets antimicrobiens et antioxydants d’une plante médicinale : la mélisse (Melissa officinalis)

Université Ferhat Abbas Sétif 1 (2018)

Contribution à l’étude des effets antimicrobiens et antioxydants d’une plante médicinale : la mélisse (Melissa officinalis)

Adimi, Leila Zade

Titre : Contribution à l’étude des effets antimicrobiens et antioxydants d’une plante médicinale : la mélisse (Melissa officinalis)

Auteur : Adimi, Leila Zade

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas Sétif 1

Grade : Doctorat en Sciences 2018

Résumé
L’objectif principal de ce travail était de chercher et confirmer l’activité antibactérienne, antifongique et antioxydante d’une plante médicinale la Mélisse, une plante très connue dans le bassin méditerranéen mais malheureusement ignorée dans notre pays. Et ensuite la comparer avec d’autres plantes médicinales très utilisées dans notre région Sétif : l’Origan, la Lavande et la Menthe. Dans une première partie nous avons procédé à des tests pour confirmer le pouvoir antibactérien, antifongique et antioxydant de la Mélisse. Deux fameuses bactéries ont été testées, il s’agit d’Escherichia coli, une bactérie à Gram négatif qui est commensale mais peut devenir pathogène dans certaines circonstances et la deuxième est Staphylococcus aureus qui est une bactérie appartenant à la flore normale et peut devenir aussi pathogène dans les conditions favorables. Deux champignons ont été aussi utilisés,la levure Candida albicans,une levure filamenteuse de la flore normale .Elle peut être responsable de la candidose. Aspergillus niger est un champignon filamenteux qui peut être responsable aussi de mycoses pulmonaires chez l’homme. La Mélisse a révélé une très forte activité antibactérienne sur les deux types de bactéries étudiées. Elle a montré aussi un pouvoir antifongique surtout sur Candida albicans. Le dosage des composés phénoliques a indiqué la présence de teneurs considérables en polyphénols chez la Mélisse et elle contient aussi les flavonoïdes.La Mélisse possède aussi un pouvoir antioxydant important qui a été montré par le test de blanchissement de β-carotène. Dans la deuxième partie,on a procédé à une étude comparative entre la Mélisse et les autres plantes : l’Origan, la Lavande et la Menthe. Cette comparaison a bien montré que la Mélisse occupe une importante place quant à sa capacité antibactérienne, antifongique et antioxydante.

Mots Clés  : Mélisse Staphylocccus aureus Spectrophotométrie Aromatogramme Bio-essai Aspergillus niger

Présentation

Version intégrale (5,65 Mb)

Page publiée le 17 avril 2019