Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → Effets antioxydants des extraits de la plante médicinale daphne gnidium L. utilisée en Algérie

Université Ferhat Abbas Sétif 1 (2015)

Effets antioxydants des extraits de la plante médicinale daphne gnidium L. utilisée en Algérie

AMENI Djamila

Titre : Effets antioxydants des extraits de la plante médicinale daphne gnidium L. utilisée en Algérie

Auteur : AMENI Djamila

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas Sétif 1

Grade : Doctorat en Sciences 2015

Résumé
La présente étude vise à déterminer la teneur en composés phénoliques et flavonoïdes, et à évaluer certaines activités biologiques des extraits hydromethanolique (EBr), chloroformique (ECh) et acétate d’éthyle (EAc) de la partie aérienne de Daphne gnidium L. (PADG) utilisée dans la médicine traditionnelle. La teneur la plus élevée en polyphénols totaux est observée dans l’ECh (10.52 ± 0.87 mg EAG/g extrait). Les flavonoïdes se trouvent en quantité plus importante dans l’EAc (133.07 ± 2.84 mg EQ/g extrait). Les flavonoïdes majoritaires des extraits de PADG, identifiés par une HPLC/DAD, sont représentés par les dérivés d’acide férulique (30.68%), d’acide cinnamique (22.36%) dans l’EBr, le dérivé d’acide cinnamique (38.61%), un dérivé d’apigénine (20.01%) dans l’ECh, le méthyl apigénine glucoside (18%), quercétine 3-O-glucoside (17.55%) et lutéoline glucoside (15.06%) dans l’EAc. Tous les extraits de PADG ont montré un effet inhibiteur sur l’activité xanthine oxydase humaine (HXO) et bovine (BXO) fraichement préparées. L’EAc est le puissant inhibiteur de la BXO avec une IC50 de 0.021 ± 0.001 mg/ml, tandis qu’il est le plus faible inhibiteur de la HXO avec IC50 de 4.809 ± 0.0004µg/ml. L’utilisation des méthodes enzymatique et non enzymatique a révélé que tous les extraits possèdent une activité superoxyde scavenger. L’EBr a montré l’activité superoxyde scavenger la plus puissante avec une valeur d’IC50 de 0.54 ± 0.01 mg/ml. Le test au DPPH a confirmé la puissante activité scavenger de l’EBr. L’ECh a montré l’effet scavenger des radicaux hydroxyles le plus élevé suivie par l’EAc et l’EBr. Le test de la capacité chélatrice des ions ferreux montre que l’EBr est l’extrait le plus actif avec une IC50 de 0.40 ± 0.04 mg/ml. L’activité réductrice des extraits de PADG, mesurée par les tests de pouvoir réducteur et FRAP, a montré que l’ECh possède la plus importante capacité réductrice des ions ferriques, suivi par l’EAc et l’EBr. L’ECh possède un effet inhibiteur de l’oxydation de bêta-carotène (I% = 92.11%), semblable à celui du BHT (I% = 96.77%). Cette activité est confirmée par le test de ferrique-thiocyanate. Sous l’action oxydante d’AAPH, l’EAc et l’EBr ont montré un effet protecteur des érythrocytes plus élevé que celui de l’ECh avec des pourcentages d’hémolyse après 1h d’incubation de 0% et 1.9%, respectivement. En conclusion, cette étude indique que les extraits de PADG contiennent des composés à activités antioxydantes et radicales scavenger

Mots Clés  : Daphne gnidium pouvoir réducteu peroxydation lipidique xanthine oxydoréductase (XOR)

Présentation

Version intégrale (1,92 Mb)

Page publiée le 16 mai 2019