Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Effet du Climat Chaud sur la Durabilité des Bétons Autoplaçants

Université Hassiba Benbouali de Chlef (2018)

Effet du Climat Chaud sur la Durabilité des Bétons Autoplaçants

Salhi, Mohamed

Titre : Effet du Climat Chaud sur la Durabilité des Bétons Autoplaçants

Auteur : Salhi, Mohamed

Université de soutenance : Université Hassiba Benbouali de Chlef

Grade : Doctorat en Génie Civil & Architecture 2018

Résumé
La formulation des bétons autoplaçants (BAP) et l’étude de leurs propriétés au sein du laboratoire sont bien maitrisées à l’état actuel. L’objectif de ce travail est d’analyser les effets des conditions des Climats chauds sur les propriétés des BAPs à l’état frais et à l’état durci. Particulièrement, l’étude de la durée de cure humide initiale sur le comportement mécanique tel que la résistance à la compression et le module d’élasticité et sur la durabilité des BAPs (Sorptivité, porosité totale et absorption d’eau). Dans cette étude nous avons utilisé deux types de ciment composé, un CEMII-A-C et CEMII-A-P, trois rapport eau/liant(0.32-0.38-0.44) et cinq mode de cure. Les résultats obtenus montrent qu’après 30min de malaxage dans un climat chaud pratiquement tous les BAPs perdent leur caractère d’autoplaçance. La résistance à la compression est fortement influencée par les méthodes de cure, sept jours de cure dans l’eau puis suivi d’un murissement dans un climat chaud était la durée optimale pour le développement d’une meilleure résistance à la compression et ceci quelque soit le type de liant et le rapport E/L. En outre, il existe de très bonnes corrélations entre l’UPV et la résistance à la compression d’une part et entre l’IR et la résistance à la compression d’autre part. Il est également montré que le coefficient de Sorptivité des BAPs est très sensible aux conditions de durcissement. Les échantillons de BAP conservés dans l’eau présentent un faible coefficient de Sorptivité quelque soit le rapport E/L. En outre, Le climat chaud semble modifier significativement la porosité des BAPs, cependant, l’absorption d’eau est peu influencée par l’élévation de température.

Présentation

Version intégrale (11,1 Mb)

Page publiée le 26 septembre 2018