Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Contribution à la protection des eaux souterraines soumises aux pressions agricoles - Cas de la plaine du Haut Cheliff

Université Djilali Bounaama Khemis Miliana (2018)

Contribution à la protection des eaux souterraines soumises aux pressions agricoles - Cas de la plaine du Haut Cheliff

BOUZARA Chahrazed, ENSAAD Rachida

Titre : Contribution à la protection des eaux souterraines soumises aux pressions agricoles - Cas de la plaine du Haut Cheliff

Auteur : BOUZARA Chahrazed, ENSAAD Rachida

Université de soutenance : Université Djilali Bounaama Khemis Miliana

Grade : Master Sciences Agronomiques Aménagement Hydro-Agricole 2018

Résumé
L’objectif du présent travail est d’apporter une contribution à la protection des eaux souterraines du Haut-Chéliff contre la pollution nitratée liée aux activités agricoles. Pour cela, nous avons proposé deux niveaux de protection, le premier à l’échelle de la nappe, le second à l’échelle des captages d’eau destinée à la consommation humaine. La cartographie de la vulnérabilité spécifique de l’aquifère plio-quaternaire par la méthode DRIST couplée à l’occupation des sols a montré que plus de 63% de la plaine était affectés d’indices de vulnérabilité modérée à très élevée, dont 20% dans la partie ouest où les profondeurs à la nappe sont inférieures à 5m. Le tracé de courbes isochrones par la méthode de Wyssling a permis de délimiter les périmètres de protection autour de quelques forages destinés à l’alimentation en eau potable. Les résultats obtenus peuvent être utilisés comme outil d’aide à la décision dans la mise en place ou l’amélioration d’aménagements visant à une meilleure protection de la ressource. Mots Clés  : Eau souterraine, protection, pollution, nitrate, vulnérabilité, périmètres, Haut Cheliff, Algérie.

Présentation

Version intégrale (4,43 Mb)

Page publiée le 14 janvier 2019