Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2015 → Contribution à l’étude de l’effet de la fréquence d’irrigation sur la production du blé dur sur des sols lourds en zone semi-aride

Université Djilali Bounaama Khemis Miliana (2015)

Contribution à l’étude de l’effet de la fréquence d’irrigation sur la production du blé dur sur des sols lourds en zone semi-aride

Bachir Bey Ilhem et Soumatia Nesrine

Titre : Contribution à l’étude de l’effet de la fréquence d’irrigation sur la production du blé dur sur des sols lourds en zone semi-aride

Auteur : Bachir Bey Ilhem et Soumatia Nesrine

Université de soutenance : Université Djilali Bounaama Khemis Miliana

Grade : Master Hydraulique agricole 2015

Résumé
Une étude sur l’effet de la fréquence d’irrigation sur la production de huit variétés de blé dur locales et introduites a été réalisée au niveau de terrain expérimental de l’université de Khemis-Miiana. L’année expérimentale a été caractérisée par une sécheresse tardive en fonction de laquelle l’irrigation fut organisée. Les apports d’irrigation ont été effectués durant les stades gonflement et remplissage du grain. Les traitements irrigués ont reçus les mêmes doses globales mais avec différents fractionnement. Les résultats obtenus montrent des différences de tolérances à la sécheresse entre les variétés étudiées. Les meilleures réponses ont été enregistrées au niveau du traitement ayant reçu la dose non fractionnée. L’effet néfaste de la sécheresse tardive s’est traduit encore par de très faible rendement chez le traitement conduit en pluvial.

Mots Clés  : fréquence d’irrigation, blé dur, sécheresse tardive

Présentation

Version intégrale (4,97 Mb)

Page publiée le 24 octobre 2018