Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Etude de la variabilité morpho-physiologique du blé dur (Triticum durum Desf) dans les conditions climatique du Haut Chéliff

Université Djilali Bounaama Khemis Miliana (2018)

Etude de la variabilité morpho-physiologique du blé dur (Triticum durum Desf) dans les conditions climatique du Haut Chéliff

SADOUKI MOULOUD, BOUTOUCHENT YASSINE

Titre : Etude de la variabilité morpho-physiologique du blé dur (Triticum durum Desf) dans les conditions climatique du Haut Chéliff

Auteur : SADOUKI MOULOUD, BOUTOUCHENT YASSINE

Université de soutenance : Université Djilali Bounaama Khemis Miliana

Grade : Master Bioclimatologie 2018

Résumé
Le déficit hydrique constitue le principal stress abiotique limitant considérablement la productivité du blé dur (Triticum durum Desf.) en Algérie. La phase de remplissage du grain constitue l’une des étapes les plus sensibles aux effets engendrés par ce stress. Le travail présenté traite les impacts du déficit hydrique sur quelques paramètres morphologiques et biochimiques. Le but recherché est d’évaluer la variabilité inter et intra-variétés et de sélectionner les variétés résistantes aux conditions climatiques de la région du haut Cheliff. Les résultats obtenus sur les paramètres phénologiques, morpho-physiologiques ont montré que : les génotypes Mohammed ben bachir et Waha ont un nombre d’épillets par épi, un nombre des grains par épi et un poids de mille grains (PMG) élevés. Ces variétés sont donc les plus performantes. Tandis que les autres génotypes Langlois, Mexicali75 et Vitron sont moins intéressantes. Le paramètre physiologique sur les sucres soluble montre que le génotype Langlois est le plus sensible parmi la collection testée.

Mots Clés  : blé dur (Triticum durum Desf), sensible, résistantes, Haut Cheliff, stress hydrique, Morpho-physiologiques.

Présentation

Version intégrale (4,28 Mb)

Page publiée le 10 janvier 2019