Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Caractérisation d’Artemiasalina de deux sites : sebkha de Timimoun et sebkha d’El Melah comparativement à l’espèce Artemia franciscana

Université Djilali Bounaama Khemis Miliana (2018)

Caractérisation d’Artemiasalina de deux sites : sebkha de Timimoun et sebkha d’El Melah comparativement à l’espèce Artemia franciscana

ABDAT Fatma, KRACHAOUI Zahia

Titre : Caractérisation d’Artemiasalina de deux sites : sebkha de Timimoun et sebkha d’El Melah comparativement à l’espèce Artemia franciscana

Auteur : ABDAT Fatma, KRACHAOUI Zahia

Université de soutenance : Université Djilali Bounaama Khemis Miliana

Grade : Master Hydrobiologie Appliquée 2018

Résumé
L’Artemia est l’aliment vivant le plus utilisé dans l’alimentation des poissons d’eau douce et des larves marines, en raison de sa haute valeur nutritionnelle. Le présent travail est consacrée á l’étude de la qualité des cystes d’Artemia salina de deux salines au sud algérien la Sebkhatte Timimoun (wilaya d’Adrar) et la sebkha d’ElMelah (willaya de Bechar) et sa comparaison avec les cystes d’une souche commerciale d’Artemia franciscana. Il s’agit de déterminer sa valeur nutritionnelle, et la flore bactérienne associée a ces cystes. La qualité nutritionnelle ainsi que les paramètres d’éclosion des cystes de la souche commerciale d’A. franciscana restent plus élevée que ceux des deux souches d’A. salina de Bechar et de Timimoune. Les résultats obtenus montrent que le pourcentage d’éclosion est de 75±8.48% pour l’Artemia franciscana, 57±16.64% pour l’Artemia salina de Sebkhatte Timimoun et 52.66±9.64% pour l’Artemia salina de la sebkha d’ElMelah. La teneure en lipides et en protéine sont respectivement de 17.74±0.14% et 49.5±0.06% pour l’A franciscana, 16.44±0.43% et 21.33±2.02% respectivement pour l’A salina de Sebkhatte Timimoun et de 15.59±0.05% et19.16±0.76% respectivement pour l’A salina de la sebkha d’ElMelah. Les champignons associée aux cystes sont de8.9×109 pour l’A franciscana et 1.3×107 pour l’Artemia salina de la sebkha ElMelahpar contre les coliformes fécaux et les clostrudiume sont absences pour les deux souches. D’après ces résultats nous avons trouvé que l’utilisation des nauplii d’Artémia salina dans l’aquaculture peut être viable à condition de passer par la désinfection et l’enrichissement pour obtenir de bons rendements en élevage aquacoles.

Mots Clés  : Artémia, salina, franciscana, Cystes, éclosion, nauplii, valeur nutritionnelle, flore bactérienne.

Présentation

Version intégrale (1,94 Mb)

Page publiée le 2 décembre 2018