Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → Utilisation des farines animales dans l’alimentation animale (L’état des connaissances scientifiques)

Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras (2016)

Utilisation des farines animales dans l’alimentation animale (L’état des connaissances scientifiques)

Abbad Abderrahmene

Titre : Utilisation des farines animales dans l’alimentation animale (L’état des connaissances scientifiques)

Auteur : Abbad Abderrahmene

Université de soutenance : Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras

Grade : Master 2016

Résumé
Cette recherche bibliographique vise à identifier les farines animales et leurs intérêts et inconvénients dans l’alimentation du bétail. Aussi, à expliquer le rôle des farines animales dans la diffusion de la maladie de la vache folle, et les conséquences de la crise de la vache folle sur l’agriculture et l’économie mondiale. Les farines animales sont réintroduites dans l’alimentation du quelques espèces de rente dite omnivores telle que les volailles et les poissons. Après l’identification de l’agent causal de la maladie transmissible, le prion. Pour la lutte contre la maladie de la vache folle et en effet la nouvelle variante de Creutzfeld - Jakob chez l’homme, des nouvelles pratiques sont appliquées pour la fabrication des farines d’origine animale. On cite l’élimination des déchets des ruminants de la chaine de fabrication des aliments pour bétails. Aussi, l’élimination des déchets animaux pour lesquels le risque est avéré, tels que les déchets provenant d’animaux détectés positifs ou malades d’ESB, des les cadavres, des saisies sanitaires et des matériels à risque spécifié (MRS). Aussi, Les condition d’inactivation des prions sont présentés par un traitement thermique de 133°C/3 bars/20 minutes, sur des particules de 50 mm lors de fabrication des farines animale.

Mots clés : farine animale, alimentation, complémentation, protéine prion, vache folle.

Présentation

Page publiée le 6 octobre 2018