Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Introduction de l’olivier (Olea europaea L.) à Oued Souf : Situation actuelle et perspectives de développement, cas de l’exploitation Daouia

Université Kasdi Merbah Ouargla (2018)

Introduction de l’olivier (Olea europaea L.) à Oued Souf : Situation actuelle et perspectives de développement, cas de l’exploitation Daouia

ACILA, Smail

Titre : Introduction de l’olivier (Olea europaea L.) à Oued Souf : Situation actuelle et perspectives de développement, cas de l’exploitation Daouia

Auteur : ACILA, Smail

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : DOCTORAT ès SCIENCES Agronomie Saharienne 2018

Résumé
Introduction de l’olivier (Olea europaea L.) à Oued Souf : Situation actuelle et perspectives de développement, cas de l’exploitation Daouia Résumé L’étude réalisée au Sud-est algérien sur la productivité et la caractérisation de l’oléiculture à Oued Souf, de 2010 à 2014, a concerné neuf cultivars d’olivier (Olea europaea L.). Ils présentent des âges différents de plantation et conduits sous irrigation localisée dans la ferme pilote de Daouia. L’étude a pour objectif d’apprécier la performance du rendement, les caractéristiques pomologiques des fruits et les potentialités phytochimiques des feuilles des cultivars. Les résultats montrent une alternance de production et un niveau de rendement moyen d’olive variable selon les variétés et qui augmente sensiblement avec la phase de développement des arbres. En pleine production, les rendements cumulatifs, estimés sur une période de cinq années, pour les variétés Gordal (Sevillano) et Chemlal oscillent respectivement entre 190.6 et 306.6 kg/arbre. Les variétés Manzanilla et Aharoun au stade d’entrée en production présentent respectivement des rendements cumulatifs de 195.4 et 211.4 kg/arbre. Les plants juvéniles de la variété Ferkani présentent un rendement cumulatif de 134 kg/arbre. Rougette a un indice d’alternance remarquable (0.18), dépassant les autres variétés (≤ 0.07). Les caractères pomologiques des fruits sont variables, influencés inévitablement par le potentiel génétique des variétés. Le poids des fruits augmente chez Gordal (9.07 g) et atteint son minimum avec Chemlal (1.76 g). La Sigoise présente la fraction de pulpe du fruit la plus élevée (88.14 %) et Chemlal la plus basse (70.44 %). Sous les conditions sahariennes, la teneur en huile d’olive dans les pulpes des fruits est généralement faible chez les variétés étudiées. Elle atteint son maximum chez Ferkani (40.25 % MS) et son minimum chez la variété d’olive de table Gordal (9.85 % MS). Cette dernière présente le taux phénolique le plus élevé dans la pulpe sèche de fruit (28,46 mg EAG/g MS). Tandis que le taux chez Aharoun est le plus faible (4.11 mg EAG/g MS). Les extrais bruts des feuilles contiennent des teneurs plus élevées en substances bioactives, où les phénols totaux oscillent respectivement entre 409.86 et 298.76 mg EAG/g MS pour les variétés Manzanilla et Gordal. Les teneurs en flavonoïdes totaux sont de 49.65 et 36.01 mg EQ/g MS respectivement pour les variétés Rougette et Ferkani. Les extraits foliaires ont également une forte cinétique de piégeage du radical DPPH, où les valeurs d’IC50 obtenues sont très faibles et varient entre 0.0265 et 0.0486 mg/ml respectivement pour les variétés Manzanilla et Sigoise. En se basant sur ces résultats, il est recommandé de cultiver les variétés : Sigoise, Rougette, Gordal (Sevillano) et Manzanilla exclusivement pour la production d’olive de table dans la région de l’Oued Souf. Le niveau de performance de la variété Ferkani indique une convenance à la production d’huile d’olive. Tout cela reste conditionné par la faisabilité économique dans cette zone désertique. Les feuilles d’olivier peuvent être valorisés vu leur richesse naturelle en substances antioxydantes puissantes

Mots clés : Oléiculture variétés performance rendement huile spécificité Algérie Oued Souf

Présentation

Version intégrale (6,04 Mb)

Page publiée le 15 mai 2019