Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2017 → Valorisation de certaines plantes sauvages [ressource textuelle, sauf manuscrits] : thymelaea hirsuta Endl.(Metnane) et Haloxylon scoparium Pomel.(Remt) Bio-activité et caractérisation des composés phénoliques

Université Mustapha Stambouli Mascara (2017)

Valorisation de certaines plantes sauvages [ressource textuelle, sauf manuscrits] : thymelaea hirsuta Endl.(Metnane) et Haloxylon scoparium Pomel.(Remt) Bio-activité et caractérisation des composés phénoliques

KERBOUB , Houda

Titre : Valorisation de certaines plantes sauvages [ressource textuelle, sauf manuscrits] : thymelaea hirsuta Endl.(Metnane) et Haloxylon scoparium Pomel.(Remt) Bio-activité et caractérisation des composés phénoliques

Auteur : KERBOUB , Houda

Université de soutenance : Université Mustapha Stambouli Mascara

Grade : Magister : Biologie des plantes médicinales et aromatiques 2017

Résumé
Dans le cadre de valoriser les ressources naturelles, nous nous somme intéressés dans ce travail à l’étude des composés phénoliques et l’évaluation des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes des extraits de deux plantes médicinales, Thymelaea hirsuta et Haloxylon scoparium. Le dosage quantitatif des polyphénols totaux montre la richesse de l’extrait de T.hirsuta avec une valeur de 43,05±2,11 mg EAG/g, alors l’extrait de H.scoparium présente une teneur de 20,013±1,09 mg EAG/g. Tandis que le taux des flavonoïdes est de l’ordre de 16,89±1,01 mg EQ/g pour T.hirsuta et 18,59±0,97 mg EQ/g pour l’extrait de H.scoparium. Le pouvoir anti oxydant de ces extraits a été évalué in vitro par deux méthodes : le test du DPPH et la méthode de la capacité antioxydante totale. D’après les résultats obtenus il ressort que les deux extraits possèdent des propriétés antioxydantes dont la plus importante est enregistrée chez l’extrait de H.scoparium avec une IC50 égale à 30,05±2,45 µg/ml et une CAT de l’ordre de 78,29±2,43 mg EAA/g MS. Cependant l’extrait de T.hirsuta montre une faible capacité à piéger le radical DPPH avec une valeur d’IC50 de 101,76±6,7 µg/ml et une CAT égale à 42,33±1,22 mg EAA/g MS. L’activité antimicrobienne à été déterminée par la méthode de diffusion de disque sur quatre souches microbiennes. Les résultats obtenus montrent l’efficacité antimicrobienne des deux extraits vis-à-vis les souches testées dont la plus importante contre Staphylococcus aureus et E.coli avec des zones d’inhibition de diamètre de 13 à12 mm et de 15 à 13,5 mm respectivement. Alors Pseudomonas aeruginosa se manifeste moins sensible.

Les plantes médicinales constituent une source immense de molécules bio actives dotées de nombreuses activités. Notre thème porte sur l’étude phytochimique des substances bioactives isolées de deux plantes, Thymelaea hirsute(Methnan), Arthrophytum scoparium(Remth) et la mise en évidence de leur activité antioxydante et antibactérienne sur des souches sélectionnées.

Mots Clés  : Thymelaea hirsuta, Haloxylon scoparium, Activité antioxydante, Activité antimicrobienne, DPPH

Catalogue Collectif Algérie

Présentation

Page publiée le 2 octobre 2018, mise à jour le 27 octobre 2019