Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Amélioration des techniques de stockage du blé pour la préservation contre les attaques de quelques déprédateurs des stocks

Université Saad Dahlab de Blida (2018)

Amélioration des techniques de stockage du blé pour la préservation contre les attaques de quelques déprédateurs des stocks

Aoues, Karima

Titre : Amélioration des techniques de stockage du blé pour la préservation contre les attaques de quelques déprédateurs des stocks

Auteur : Aoues, Karima

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Doctorat : 2018

Résumé
Le blé représente un ingrédient principal dans l’alimentation traditionnelle Algérienne. Le stockage et la conservation demeurent les seuls conditions assurant la disponibilité.quasi permanente de cette denrée.Cependant, des infestations dues aux insectes y sont constatées très souvent dans des conditions défavorables, entraînant une baisse de la qualité. L’objectif primaire de cette recherche est d’évaluer l’abondance et la diversité des insectes et des acariens dans le blé dur stocké en Algérie. Les échantillons de grains de blé dur ont été collectés au niveau de silos métalliques de douze wilayas du nord de l’Algérie. L’identification des arthropodes est réalisée sous loupe binoculaire. L’étude a révélé des taux d’infestations différents en fonction des localités. Les insectes présents au niveau des silos appartiennent à l’ordre des Lépidoptères, des Coléoptères et des Hyménoptères. Les Coléoptères majoritaires sont représentés par cinq familles avec une dominance des : Sitophilus oryzae et Rhizopertha dominica .Les Lépidoptères et les Hyménoptères sont représentés respectivement par une seule famille. Les stratégies de lutte ont été essentiellement chimiques. Cependant, compte tenu des nuisances associées à l’utilisation des pesticides ; la recherche d’alternatives s’impose. Nos travaux se sont intéressés à la valorisation de l’huile essentielle et l’extrait aqueux de la menthe poivré Mentha piperita , à la fois comme fumigant et comme bio-insecticides de contact contre deux prédateurs de produits stockés d’importance économique ;Sitophilus oryzae et Tribolium castaneum. Les essais ont été menés au laboratoire à 28 ± 2 C° et 60 ±5% de HR. L’huile essentielle de Mentha piperita est obtenue par hydro-distillation avec un rendement de 1,72%. L’extrait aqueux est obtenu par macération de la poudre de Mentha piperita dans l’eau distillée. L’huile essentielle manifeste une toxicité plus supérieure par inhalation que par contact. Le Capucin s’est montré plus sensible aux traitements que le tribolium .L‘extrait aqueux a induit une faible efficacité temporaire au premier jour seulement, dû principalement à son effet de choc. La seconde alternative de la lutte chimique adoptée lors de notre expérimentation est le stockage en épi. Les résultats montrent la présence d’une différence significative du facteur fraction (épi et grain) et variété (BOUSSALEM, CHEN’S, VITRON) sur la descendance de Sitophilus oryzae et Rhyzopertha dominica. Le plus grand nombre de la descendance est enregistré au niveau des échantillons de blé en grain pour l’ensemble des variétés. Le dosage et l’identification de deux phytomicronutriments présents dans les enveloppes d’épi a révélé une richesse en polyphénols et en huile végétale (rendement 3% et 0.8%).La chromatographie liquide à haute performance a enregistré la présence de 22 composés polyphénoliques. La chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse a identifié trois composés Linoleate de méthyl, Oleate de méthyl, Palmitoleate de méthyl. L’extrait des polyphénols et de l’huile végétale des enveloppes d’épi a révélé une activité répulsive et anti appétante contreS.oryzae et R.dominica avec les différentes doses.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 1er octobre 2018