Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2017 → Impact des milieux environnants sur la biodiversite fonctionelle des entomophages

Université Saad Dahlab de Blida (2017)

Impact des milieux environnants sur la biodiversite fonctionelle des entomophages

Selmane, Fouzia

Titre : Impact des milieux environnants sur la biodiversite fonctionelle des entomophages

Auteur : Selmane, Fouzia

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Magister : 2017

Résumé
Les communautés d’entomophages ont été étudiées sur une période de 5 mois, au niveau de deux vergers d’agrumes entourés de diverses parcelles cultivées et localisés dans la région de Rouïba. Les échantillonnages des taxons utiles ont été réalisés par fauchage de la strate herbacée et par capture à l’aide de plaques jaunes engluées disposées au sein des canopées des arbres de citronnier et de nectarinier/oranger. Les résultats ont montré une diversité importante des communautés des auxiliaires dans les deux vergers. Sur citronnier, la disponibilité entomofaunique est représentée par une richesse totale de 48 espèces réparties en 1079 individus et 20 familles dominées par celle des Aphelinidae (61,53%). Sur nectarinier/oranger, la disponibilité entomofaunique était moins importante avec une richesse spécifique de 44 taxons seulement répartis en 547 individus et 19 familles dominées également par les Aphelinidae (26,70%) suivie par la famille des Encyrtidae (15,35 %) et des Platygastridae (15,17%). La diversité dans les deux vergers d’étude est relativement élevée avec 2,94 bits dans le verger du citronnier et de 3,10 bits dans celui du nectarinier/oranger. Les assemblages des prédateurs et parasitoïdes sont représentés principalement par des spécialistes aphidiphages et coccidiphages qui sont inégalement répartis dans le temps et dans l’espace. La richesse en ces espèces semble conditionnée notamment par la disponibilité de leurs proies et la surface de l’habitat ainsi que par le voisinage des parcelles cultivées et de la végétation spontanée entre ces parcelles, la structure du paysage de la parcelle mais aussi les températures. Les conditions locales des vergers pourraient influencer sur la répartition des entomophages. Les plantes spontanées trouvées soit à l’intérieur ou aux alentours des vergers semblent constituer des populations d’hôtes et de proies alternatifs ce qui permet une continuité de développement pour les entomophages.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 8 octobre 2018