Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2016 → Extraction et caractérisation des composés secondaires de deux plantes : Armoise blanche (artemisia herba-alba Asso.) et romarin (rosmarinus officinalis L) de la région de djelfa. effets thérapeutiques et biopesticides.

Université Saad Dahlab de Blida (2016)

Extraction et caractérisation des composés secondaires de deux plantes : Armoise blanche (artemisia herba-alba Asso.) et romarin (rosmarinus officinalis L) de la région de djelfa. effets thérapeutiques et biopesticides.

Lakehal, Samah

Titre : Extraction et caractérisation des composés secondaires de deux plantes : Armoise blanche (artemisia herba-alba Asso.) et romarin (rosmarinus officinalis L) de la région de djelfa. effets thérapeutiques et biopesticides.

Auteur : Lakehal, Samah

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Magister : 2016

Résumé
Les plantes aromatiques et medicinales constituent une source importante de molecules bioactives notamment dans leurs extraits volatils. Dans ce cadre et afin d fisoler de nouvelles molecules dotees de proprietes biologiques puissantes nous nous sommes interesses a l fextraction des huiles essentielles de deux especes de plantes : l farmoise blanche (Artemisia herba-alba Asso.) et le romarin (Rosmarinus officinalis L.), recoltees dans la region de Djelfa le mois d fAvril 2012. Le rendement moyen en huiles essentielles obtenues par hydro-distillation (type Clevenger) est de l fordre de 0.8 0.05% (ml/100g) et 1.20 0.01% (ml/100g), respectivement. La composition chimique des huiles essentielles etudiees a ete identifiee par chromatographie en phase gazeuse couplee a la spectrometrie de masse (CG/SM), dont les composes majoritaires sont : le camphre (39,5%), le chrysanthenone (10,38%) et le 1,8-cineole (8,6%) pour l fhuile essentielle de l farmoise blanche. Bien que, l fhuile essentielle du romarin a ete caracterisee comme ayant un important contenu de camphre (39,7%) suivi par le 1,8-cineole (18,26%), l fƒ¿-pinene (13, 19%) et le camphene (9,51%). L factivite antimicrobienne a ete etudiee vis-a-vis de six souches microbiennes : Klebsiella pneumoniea, Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Bacillus subtilis, Staphylococcus aureus et Candida albicans qui se sont revelees sensibles aux huiles essentielles etudiees a l fexception de Pseudomonas aeruginosa qui s fest montree resistante. La concentration minimale inhibitrice (CMI) des huiles essentielles a ete determinee selon la methode de dilution en gelose. Une bonne activite biopesticide des huiles essentielles testees s fest evaluee vis-a-vis de deux champignons a savoir : Aspergillus niger et Fusarium oxysporum. L factivite antioxydante a ete mesuree en utilisant trois tests : le test de piegeage du radical diphenylpicrylhydrazyl (DPPH), le test de blanchissement du ƒÀ-carotene et la determination du pouvoir reducteur (FRAP). Les resultats montrent que les huiles essentielles testees ont une activite antioxydante moderee, relativement faible comparees aux antioxydants standards.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 8 octobre 2018