Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → Recherche des ressources génétiques de l’abricotier (Prunus armeniaca. L) dans les zones semi arides en Algérie

Université Saad Dahlab de Blida (2015)

Recherche des ressources génétiques de l’abricotier (Prunus armeniaca. L) dans les zones semi arides en Algérie

Baba-Aissa, Samia

Titre : Recherche des ressources génétiques de l’abricotier (Prunus armeniaca. L) dans les zones semi arides en Algérie

Auteur : Baba-Aissa, Samia

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Doctorat : Science agronomique : 2015

Résumé
L’abricotier est une espèce qui se caractérise par une diversité très riche, localisée surtout autour du bassin méditerranéen. L’Algérie renferme une large gamme d’abricots peu connue. Cela nous a incités à entreprendre une étude de la diversité dans les zones semi arides algériennes qui a commencé par des prospections dans deux régions de culture où différents types d’abricotiers sont représentés. 48 accessions ont ainsi été identifiées. Afin d’évaluer les ressources génétiques de l’abricotier dans les zones semi aride en Algérie et d’estimer la diversité de ce patrimoine, aussi bien par rapport aux régions prospectées, qu’à l’échelle de la méditerranée, nous nous sommes intéressés à la description morphologique d’une part et à l’étude de la diversité par les marqueurs moléculaires d’autre part. L’étude basée sur les caractères morphologiques a permis de distinguer deux typologies liées aux caractères des fruits. Au sein de chacun des groupes, des sous-groupes, relativement à l’ensemble des variables étudiées, ont été identifiés permettant la distinction de variétés populations. Une seconde approche, basée sur les outils moléculaires, a permis de résoudre les cas d’homonymies et de synonymies entre les variétés des différentes régions, d’identifier des groupes d’accessions, et de sélectionner une accession représentative de chaque variété. Les relations entre l’origine géographique des matériels et leur groupement ont été observés. Une troisième approche, basée sur l’utilisation de marqueurs microsatellites, a concerné l’élaboration d’une empreinte génétique spécifique à chaque variété à travers la clé d’identification variétale. Cette approche a permis, sur un sous-ensemble de 47 variétés représentatives de la diversité, d’identifier des marqueurs microsatellites pertinents à des fins d’identification. Les différentes informations ont permis d’identifier les accessions représentatives de la variabilité et de déceler deux origines génétiques distinctes dans le matériel abricotier du semi aride dont l’ancrage par rapport à la diversité méditerranéenne globale montre qu’il s’apparente aussi bien à la diversité du Proche-Orient (centre de diversité irano-caucasien) qu’à la diversité de l’Europe du sud (en particulier les variétés espagnoles et Françaises).

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 4 octobre 2018