Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Caractérisation zootechnique et génétique du lapin local = (oryctolague cuniculus)

Université Saad Dahlab de Blida (2014)

Caractérisation zootechnique et génétique du lapin local = (oryctolague cuniculus)

Mefti Korteby, Hakima

Titre : Caractérisation zootechnique et génétique du lapin local = (oryctolague cuniculus)

Auteur : Mefti Korteby, Hakima

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Doctorat : 2014

Résumé
Le peuplement des clapiers Algérien en souches performantes ne semble pas une opération aisée. Le lapin local, adapté à nos conditions environnementales, présente des performances assez faibles et hétérogènes. Le lapin exotique résultant d’une sélection poussée, présente un patrimoine génétique intéressant mais non extériorisé dans nos conditions d’élevage. Pour rester performants les éleveurs sont intéressés par un lapin adapté et économiquement rentable. Pour répondre en partie à ces attentes, qui convergent vers nôtre objectif de travail, nous avons utilisé des méthodes de « sélection » et de « croisement » afin d’améliorer les performances sans toucher à l’effet milieu. L’étape de la caractérisation zootechnique du lapin dans les conditions d’élevage locale est sin qua none pour la majorité des paramètres calculés. Il est classé en catégorie petit format à prolificité moyenne. Le poids moyen des reproducteurs à la saillie est de 2853 g pour les femelles et de 2700 g pour les mâles. Les femelles occasionnent une perte de poids de 3% à leur mise bas. Sa prolificité moyenne est de 7,16. Le poids individuel moyen au sevrage est de 579 g et atteint une moyenne de 1610 g à l’âge de 13 semaines. L’étude des corrélations entre les caractères de qualité d’élevage et ceux de production a montré une corrélation négative entre le poids de la portée et le poids individuel au sevrage et à l’abattage, d’où émane l’idée de création de lignée spécialisée au sein de la même population. L’application d’une sélection divergente sur la prolificité et sur la croissance a montré qu’il est plus intéressant de sélectionner sur les caractères de production où on a obtenu des progrès génétiques intéressants. Le fait de limiter des poids au sevrage, en lignée prolifique a permis de réaliser des progrès à l’âge de 13 semaines ; ces progrès étaient plus encourageant en lignée croissance. Le poids à cet âge type, visé par tout programme de sélection en lignée croissance est de 1999 g.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 17 mai 2019