Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → Productivité des huiles essentielles de deux espèces d’Artemisia : A. arborescens et A.herbaalba en provenance de trois sites = Blida, Boumerdes, et djelfa

Université Saad Dahlab de Blida (2012)

Productivité des huiles essentielles de deux espèces d’Artemisia : A. arborescens et A.herbaalba en provenance de trois sites = Blida, Boumerdes, et djelfa

Afkir, Khadidja

Titre : Productivité des huiles essentielles de deux espèces d’Artemisia : A. arborescens et A.herbaalba en provenance de trois sites = Blida, Boumerdes, et Djelfa

Auteur : Afkir, Khadidja

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Doctorat : 2012

Résumé
Deux espèces du genre Artemisia de la famille des compositae : Artemisiaarborescens et Artemisia herba alba récoltées aux trois bioclimats en Algérie : humide, sub-humide et aride, ont été étudié de point de vu écologique, nombre de chromosomes et la teneur en essences végétales. L’A.arborescensest récoltée sur deux étages bioclimatiques : humide (Cap Djenat) et sub-humide représenté par deux stations : (Blida), c’est un arbuste, les fruits sont des akènes de petite taille. Alors que l’A.herba alba récoltée à l’étage semi-aride (Moudjbara), est une touffe, la floraison est une inflorescence où le capitule ne porte que 3 à 6 fleurs, ses fruits sont des akènes. Les coupes anatomiques réalisées sur les tiges de chaque espèce révèlent la présence des poils sécréteurs des huiles essentielles chez l’A.herba alba, mais des poils et des canaux sécréteurs chez l’A.arborescens. L’examen du caryotype des espèces n’a pas révélé, malheureusement, des résultats permettant l’interprétation entre les deux espèces. La production des huiles essentielles des tigelles feuillées de l’A.arborescenset de l’A.herba alba, extraites par hydrodistillation montrent que le rendement est maximum au stade pleine feuillaison pour les deux espèces dans les quatre provenances. L’A.arborescens de l’étage sub-humide enregistre un rendement plus élevé que celui de l’étage humide. Ainsi, le rendement de l’A.herb alba est plus important que celui de l’A.arborescensdans le bioclimat humide et moins élevé que celui de l’A.arborescensdu bioclimat sub-humide. En outre l’extraction par solvant organique volatil donne un rendement en huile végétale nul.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 23 octobre 2018