Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → Impact du dépérissement des agrumes dans la région de la Mitidja : étude étiologique et épidémiologique

Université Saad Dahlab de Blida (2011)

Impact du dépérissement des agrumes dans la région de la Mitidja : étude étiologique et épidémiologique

Lamine, Salim

Titre : Impact du dépérissement des agrumes dans la région de la Mitidja : étude étiologique et épidémiologique

Auteur : Lamine, Salim

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Magister 2011

Résumé
Situés dans la région de la Mitidja, nous avons tenté d’apporter une contribution pour l’identification des causes de cette affection. A cet effet notre travail consiste en la réalisation d’un diagnostic symptomatologique en traitant les aspects étiologiques et épidémiologiques de certains cas de dépérissement. Nous avons assuré le suivi de douze vergers agrumicoles situés en grande partie dans la wilaya de Blida (Oued El-Alleug, Chebli et Boufarik) et un verger situé dans la wilaya d’Alger (Eucalyptus) durant trois compagnes agricoles consécutives ; (2006/2007), (2007/2008) et (2008/2009). Le diagnostic symptomatologique mis en évidence l’existence de cinq classes symptomatologiques (0 à 4). Nous avons noté un taux de diffusion de 44,56% (3 463 arbres dépéris) : 18,34% de dépérissement de la classe « 1 », 10,69% de classe « 2 », 5,79% de la classe « 3 » et 9,75% de la classe « 4 ». Nous avons enregistré une valeur moyenne de la classe du dépérissement de 2,32 et une incidence moyenne de 25,27%. Les opérations d’isolements fongiques effectuées sur des échantillons de sol et de bois ont permis d’isoler les principaux genres fongiques suivants : Fusarium (50,55%), Phytophthora (4,83%), Verticillium (4,07%), Geotrichum (2,9%), Cladosporium (13,23%), Alternaria (4,68%), Botrytis (2,99%) et Rhizoctonia (3,28%). Nous avons noté une nette dominance de la flore fusarienne avec 50,55%, composée de 7,31% pour Fusarium oxysporum, 11,35% pour Fusarium solani et 31,89% pour Fusarium spp. Nos résultats épidémiologiques et étiologiques ont mis en évidence l’implication de causes biotiques représentées principalement par des agents fongiques d’origines telluriques.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 8 décembre 2018