Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Isolement et détermination structurale de métabolites secondaires de plantes sahariennes : activités biologiques

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2018

Isolement et détermination structurale de métabolites secondaires de plantes sahariennes : activités biologiques

ESSEID Chahrazed Epouse REZKA

Titre : Isolement et détermination structurale de métabolites secondaires de plantes sahariennes : activités biologiques

Auteur : ESSEID Chahrazed Epouse REZKA

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Doctorat de troisième cycle (LMD) 2018

Résumé
Le présent travail a consisté en une étude phytochimique et biologique de l’espèce Pituranthos battandieri Maire, variété Algérienne de la famille des Apiacées endémique au Sahara algéro-marocain et qui n’a jamais fait l’objet d’études auparavant, ainsi que l’analyse par GC et GC/MS de son huile essentielle. L’endémisme de cette espèce nous a encouragés à entamer ce travail. Notre expérimentation a permis la séparation et la purification de 23 composés grâce à l’utilisation de diverses techniques chromatographiques (CCM, CC). Toutes les structures ont été élucidées par la combinaison des méthodes spectroscopiques : (UV-Vis), RMN 1D (1H, 13C, DEPT), et 2D (COSY, HSQC, HMBC, NOESY), par la spectrométrie de masse à haute résolution (HR-EI-MS et HR-ESIMS) et par la comparaison avec les données de la littérature. Parmi les composés isolés, 13 coumarines dont 5 nouvelles, 4 flavonoïdes, 2 stéroïdes, 3 composés phénoliques et 1 sucre réduit. Par ailleurs, une valorisation biologique par la recherche de l’activité antioxydante a été effectuée sur l’extrait n-BuOH des parties aériennes de Pituranthos battandieri Maire. Cette étude a montré cette espèce a une efficacité biologique. Au cours de cette étude nous avons également réalisé un test antibactérien vis-à-vis de quelques germes pathogènes, les résultats microbiologiques ont montré que cet extrait butanolique n’a pas manifesté d’activité. L’analyse GC-FID et GC/MS de l’huile essentielle des parties aériennes de Pituranthos battandieri Maire a montré que cette huile est majoritairement composée de myrcène (8,9%), α-phéllandrène (17,5%), α-terpinène (14%), o-cymène (11,6%), β-phéllandrène (3,5%), oxyde de cis-linalol (furanoide) (5,9%) et trans-βcaryophyllène (3,4%).

Mots clés : Pituranthos battandieri Maire ; Apiaceae ; Coumarines ; flavonoïdes ; Huile essentielle ; Activité antioxydante ; Activité antibactérienne.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 8 novembre 2018