Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Etude de l’activité anti-Candida albicans des microorganismes isolés à partir du sol des zones arides

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2014

Etude de l’activité anti-Candida albicans des microorganismes isolés à partir du sol des zones arides

YOUCEF-ALI Mounia

Titre : Etude de l’activité anti-Candida albicans des microorganismes isolés à partir du sol des zones arides

Auteur : YOUCEF-ALI Mounia

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Doctorat troisième cycle en Biotechnologies, Biologie et Environnement 2014

Résumé
L’exploration des échantillons du sol en provenance d’une palmeraie de la région de TOLGA, du chott MELGHIGH de la région d’EL MGHIERE, du lac salé d’AIN M’LILA et de la rhizosphère de plantes adjacentes, caractérisant la région aride de l’Est Algérien, a abouti à 92 isolats bactériens et 16 isolats fongiques. Trois bactéries appartenant au genre Bacillus et une moisissure du genre Eurotium, sont sélectionnées, in vitro, par la technique de diffusion sur gélose, pour leur forte activité antifongique vis-à-vis du Candida albicans. L’identification des isolats par voie moléculaire par l’analyse du gène 16S rDNA pour les bactéries et du gène 18S rDNA pour la moisissure a montré que les isolats sont : Bacillus subtilis, Bacillus mojavensis, Bacillus niabensis et Eurotium repens. Les souches de Bacillus sélectionnées développent, dans les conditions de culture en fioles, des taux de sporulation importants variant entre 8.33 % et 20 %. Le caractère halophile de B. niabensis et d’E. repens est démontré par leur culture sur des milieux contenant des concentrations élevées de NaCl, frôlant les 80g/l pour B. niabensis et les 200g/l pour E. repens. Ces mises en évidence constituent une avancée considérable, car elles n’ont pas été décrites dans la littérature auparavant. Par ailleurs, les souches de Bacillus sélectionnées sont capables de secréter des enzymes de dégradation de la paroi fongique, dont les protéases et les cellulases, en plus, de leur capacité à produire des lipopeptides en milieux optimisés, dans des fioles et dans des fermenteurs de 2 et de 20 litres. Il est important de mettre en exergue, que le présent travail est le premier à avoir révélé la possibilité d’isoler B. niabensis à partir du sol d’une part, et de montrer son aptitude à produire des molécules à activité antifongique, notamment : les lipopeptides. Sur un autre volet, la moisissure Eurotium repens a fait l’objet d’une étude comparative sur son développement et sur sa capacité de production de métabolites dans des conditions de cultures différentes à savoir ; milieu riche en sel et milieu dépourvu de sel. En effet, E. repens arrive à se développer dans les deux milieux, cependant, son développement est beaucoup plus important sur le milieu riche en NaCl (3.2g/L), comparativement au milieu sans sel (0.36g/L), ce qui lui confère le caractère halophile. En outre, cette étude a révélé que, lorsque la souche est développée dans des conditions de stress (culture sans sel), elle secrète des métabolites qui sont différents de ceux, produits quand elle est cultivée dans des conditions de cultures favorables (présence du sel). Plusieurs métabolites sont produits par E. repens, séparés et révélés par CCM, ensuite identifiés par HPLC-UV, HPLC/MS et HPLC/MS2, toutefois, trois substances sont complètement élucidées en l’occurrence, le tryptophane et l’acide cinnamique produits lorsque la souche est développée sur milieu riche en sel et l’acide oléique produit quand le milieu est dépourvu du sel. Il est à notifier que la production d’acide oléique par E. repens dans des conditions de stress, de l’acide cinnamique et du tryptophane dans des conditions favorables, est mise en évidence, pour la première fois, dans le présent travail.

Mots clés : Milieux arides, Sol, Bacillus, Bacillus niabensis, Eurotium repens, Candida albicans, Activité antifongique, Lipopeptides, Substances actives.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 17 novembre 2018