Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2003 → Contribution à l’étude de la variabilité des réponses des plantules de blé dur (Triticum durum Desf.) au stress salin

Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi (2003)

Contribution à l’étude de la variabilité des réponses des plantules de blé dur (Triticum durum Desf.) au stress salin

Adjel, Farah

Titre : Contribution à l’étude de la variabilité des réponses des plantules de blé dur (Triticum durum Desf.) au stress salin

Auteur : Adjel, Farah

Université de soutenance : Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi

Grade : Magister 2003

Résumé
La présente contribution a été menée avec l’objectif d’étudier la variabilité des réponses des plantueles de blé dur (Triticum durum Desf.) au stress salin. L’étude a été conduite au cours de l’année universitaire 2001/02, au niveau du laboratoire de l’Institut des sciences de la nature du centre universitaire de Oum-El-Bouaghi. 16 génotypes de blé dur (Triticum durum Desf.) ont été soumis à trois régimes de salinité, 0,4 et 8g/l de sel de table et table et trois génotypes ont été soumis à 5 niveaux se stress (0,2, 4,6 et 8g/l de sel de table). les paramétres mesurés ont été le pourcentage de germination, le nombre de racines séminales, la longuer du coléoptile, la teneur relative en eau, le poids spécifique foliaire et la matière séche produite. Les résultats montrent que le stress salin affectent toutes les variables mesurées et que les génotypes étudiés répondent différemment aux différents degrés de stress imposé. La sélection de la tolérence au stress salim pour le nombre de racines séminales, la longueur des racines et celle du coléptile est faisable sur la base de l’un des ces caractères au seuil de 8g/l. La concentration saline qui réduit de 50% de la valeur des variables mesurées varie selon la variable considérée. Les eésultats montrent des différences trés marquées dans l’accumulation, la répartition du sodium et du potassium et du rapport K/Na chez les trois variétés étudiées, suite probablement à la mise en jeu de mécanismes trés différents pour contrer le stress salin.

Mots Clés  : Teneur relative en eau-racines Triticum durum Desf Stress salin Plantule Coléoptile Matère sèche Génotypes

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 13 février 2019