Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Contribution à l’inventaire de la faune parasitaire de l’abeille, apis mellifica " linné 1791" et étude bioécologique de l’acarien V arroa jacobsoni (Arthropode, Arachnide)

Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi (2007)

Contribution à l’inventaire de la faune parasitaire de l’abeille, apis mellifica " linné 1791" et étude bioécologique de l’acarien V arroa jacobsoni (Arthropode, Arachnide)

Biskri, Mohammed

Titre : Contribution à l’inventaire de la faune parasitaire de l’abeille, apis mellifica " linné 1791" et étude bioécologique de l’acarien V arroa jacobsoni (Arthropode, Arachnide)

Auteur : Biskri, Mohammed

Université de soutenance : Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi

Grade : Magister 2007

Résumé
L’étude de la faune parasitaire de l’abeille domestique, Apis mellifica dans les deux stations situées à Batna et Oum-El-Bouaghi durant une période de 10-062004 à 26-05-2005 a permis de mettre en évidence de deux espèces prédateurs qui sont : Rattus sp et Erinaceus europaeus et six espèces parasites : Acherontia atropos, Galleria mellonilla, Formica rufa, Bombus pascuorum, Vespa germacia et Varrora jacobsoni. les résultats obtenus ont montré que l’éspèce Varroa jacobsoni représente 50 % de la faune totale, alors que les espèces : Vespa germanica, Galleria mellonella et formica rufa représentent respectivement 27%, 8,3% et 7,3%. Les autres espèces couvrent chacune, un faible pourcentage de la faune. Dans d’autre coté, l’indice de Shannon a montré que la diversité est plus grande dans la wilaya d’Oum-El-Bouaghi qu’à Batna (H=2,11 et 1,21). De plus la faune parasitaire est plus équilibrée aussi à la wilaya d’Oum-El-Bouaghi (E=0,70). L’aspect épidémiologique de la varroase dans cette région montre un taux d’infestation de 3,58 en tatal, 6,44 % à Batna et 2,50 % à Oum-El-Bouaghi. Le taux d’infestation semble il plus élevé dans certaines daïra que d’autres, dans les mois chauds, les grandes altitudes et certaines positions géographiques ( l’Est à Batna et le Sud à Oum-El-Bouaghi) Ces résulats sont liés aux plusieurs facteurs du milieu, en particulier, à la manière de conduire les ruchers et l’intensité d’élevage de l’abeille.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 9 février 2019