Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Qualité des eaux du barrage Oued Cherf et sources de pollution

Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi (2007)

Qualité des eaux du barrage Oued Cherf et sources de pollution

Addad, Dalila

Titre : Qualité des eaux du barrage Oued Cherf et sources de pollution

Auteur : Addad, Dalila

Université de soutenance : Université Larbi Ben M’hidi de Oum El-Bouaghi

Grade : Magister 2007

Résumé
Dans les zones semi-arides, l’eau constitue un facteur limitant toutes tentatives d’amélioration du milieu naturel, car elle est rare, et rejoint la mer quand elle existe. Le pouvoir public algerien a pris conscince de la situation, et plusieurs ouvrages hydrauliques ont été construits afin de capter les eaux de ruissellement.Ces eaux servent aujourd’hui à l’agriculture et surtout à L’AEP. Le souci majeur concernant les eaux retenues réside dans leur qualité, qui est souvent inflencée par les apports de voisinage. Cest dans cette optique, que nous avons entamé notre étude qui a pour objectif la caractérisation des eaux du barrage de Foum El Khanga et l’identification des sources de pollution. Cette investigation s’est déroulée en 2005/2006, en amont du barrage et à trois entrées principales des effluents provenant de différents faciés. Le suivi a été donc réalisé dans le temps et dans l’espace, en prenant en considération les paramètres de qualité des eaux de surfaces reconnus mondialement (pH, pouvoir d’oxydoréduction, CE, salinité, nitrate, ammonium, ortho phosphates, ca++, mg++, so4-, ci-, tac, DBO5, o2 dissout, dureté, mo, turbidité). Les résultats obtenus au cours de cette étude ont montré des effets considérables des apports quelque soit l’entrée et n’importe quelle date. Ces effets sont principalement marqués par l’azote sous ses formes, la salinité, et la matière organique. La variabilité temporelle des caractéristiques de l’eau du barrage est expliquée par l’azote sous ses formes, la salinité, et la matière organique. Lavariabilité temporelle des caractéristiques de l’eau du barrage est expliquée par toutes les variables mesurées tandis que la variabilité spatiale originaire de type de faciés, est liée surtout à la MO, la turbidité et la demande biochimique en oxygène. L’identification des sources de pollution révèle l’existence de deux types le premier est l’activité agricole et le deuxième est les rejets domestiques

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 9 février 2019