Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Valorisation des plantes médicinales marocaines : pouvoir antibilharizien et antibactérien ( Acacia cyclops, Anacyclus pyrethrum, Aristolochia longa, Calotropis procera, Cotula cinerea, et Silence cucubalus )

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1991)

Valorisation des plantes médicinales marocaines : pouvoir antibilharizien et antibactérien ( Acacia cyclops, Anacyclus pyrethrum, Aristolochia longa, Calotropis procera, Cotula cinerea, et Silence cucubalus )

Sokra, Zahra

Titre : Valorisation des plantes médicinales marocaines : pouvoir antibilharizien et antibactérien ( Acacia cyclops, Anacyclus pyrethrum, Aristolochia longa, Calotropis procera, Cotula cinerea, et Silence cucubalus )

Auteur : Sokra, Zahra

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1991

Résumé
Le pouvoir antibilharzien (activité létale contre Bulinus truncatus et action inhibitrice contre les cercaires de Schistosome) ou antibactérien des extraits aqueux de quelques plantes médicinales marocaines ont été évalués au laboratoire. - L’extrait du Latex du Calotropis procera s’est distingué par un effet molluscicide élevé, mais il a eu une toxicité importante à l’égard du poisson Gambusia affinis. - L’extrait de la racine de Silence cucubalus est molluscicide et anticercarien mais il est toxique sur les poissons et les souris. - L’extrait de cotula cinerea a eu une activité très modérée sur le bulin, cet extrait a présenté également une toxicité importante sur les poissons. - L’extrait des fleurs du Calotropis procera a montré une activité antibactérienne importante, une action molluscicide modérée et une faible toxicité sur les poissons et les souris. - L’extrait de Aristolochia longa possède une action antibactérienne, son activité molluscicide est minime, sa toxicité sur les souris et les poissons est faible. - L’extrait d’Acacia cyclops n’a présenté ni action molluscicide ni antibactérienne. La possibilité d’engager ces plantes au niveau de la lutte antibilharzienne ou dans un usage thérapeutique a été discutée en se basant sur ces données préliminaires

Mots clés : Valorisation, Plante médicinale, Pouvoir, Antibilharizien, Antibactérien

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 3 mars 2009, mise à jour le 12 janvier 2018