Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2014 → Isolement et caractérisation des saponines extraites de plantes de la famille des Asparagaceae, Amaryllidaceae et Caprifoliaceae, et évaluation de leurs activités cytotoxiques

Université de Bourgogne (2014)

Isolement et caractérisation des saponines extraites de plantes de la famille des Asparagaceae, Amaryllidaceae et Caprifoliaceae, et évaluation de leurs activités cytotoxiques

Rezgui, Abdelmalek. Auteur

Titre : Isolement et caractérisation des saponines extraites de plantes de la famille des Asparagaceae, Amaryllidaceae et Caprifoliaceae, et évaluation de leurs activités cytotoxiques

Isolation and characterization of saponins extracted from plants of the Asparagaceae, Amaryllidaceae and Caprifoliaceae, and evaluation of their cytotoxic activities

Auteur : Rezgui, Abdelmalek

Université de soutenance : Université de Bourgogne

Grade : Doctorat : Pharmacie : Dijon : 2014

Résumé
Cette thèse s’inscrit dans le cadre de la thématique du laboratoire de Pharmacognosie de l’UFR Santé, au sein de l’Université de Bourgogne. Elle vise essentiellement la recherche de molécules d’origine végétale issue de la biodiversité tropicale dotées d’une activité antitumorale et immuno-modulatoire dont principalement les saponines. Ce sont des glycosides triterpéniques ou stéroïdiques connus pour leurs nombreuses propriétés pharmacologiques. L’étude de 4 espèces végétales appartenant à 3 familles à savoir Dracaena marginata L., Dracaena fragrans Ker Gawl (Asparagaceae), Allium flavum L. (Amaryllidaceae) et Weigela stelzneri (Caprifoliaceae),a conduit à l’isolement et à la caractérisation de 26 glycosides naturels. Il s’agit de 22 saponines stéroïdiques parmi lesquelles 6 sont de structure nouvelle ainsi que 4 saponines triterpéniques dont 3 nouvelles. Les structures ont été élucidées principalement par l’utilisation de la RMN 2D ainsi que la spectrométrie de masse. 10 des 26 molécules isolées ont été testées en vue d’évaluer leurs activités cytotoxiques sur deux lignées cellulaires cancéreuses (SW480 et EMT-6), et 3 pour l’étude de la modulation de la production d’une cytokine pro-inflammatoire, l’interleukine IL-1β sur cellules PBMC stimulées par le LPS. Nos résultats montrent que 6 d’entre elles possèdent une activité cytotoxique modérée sur les deux lignées cancéreuses. En revanche, deux saponines triterpéniques de type oléanane exercent les plus fortes cytotoxicités sur les deux lignées cancéreuses comparées à celles des références internes (Etoposide et Methotrexate). De plus elles révèlent un important effet de modulation de la production de l’interleukine IL-1β sur cellules PBMC et de ce fait, un fort potentiel anti-inflammatoire. Des relations structure/activité ont été ainsi proposées.

Présentation : SUDOC

Page publiée le 18 octobre 2018