Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2013 → Etude comparative de la capacité d’élimination des métaux lourds dissouts dans l’eau par les poudres de coquilles d’oeufs et de Kaolin

Université Mohamed Essedik Ben Yahia de Jijel (2013)

Etude comparative de la capacité d’élimination des métaux lourds dissouts dans l’eau par les poudres de coquilles d’oeufs et de Kaolin

Hamiroune, Nouria

Titre : Etude comparative de la capacité d’élimination des métaux lourds dissouts dans l’eau par les poudres de coquilles d’oeufs et de Kaolin.

Auteur : Hamiroune, Nouria

Université de soutenance : Université Mohamed Essedik Ben Yahia de Jijel

Grade : Magister 2013

Résumé
Le but de ce travail est l’étude comparative de la capacité d’élimination des métaux lourds (Cr, Cd, Pb) en solution par les poudres de coquilles d’oeufs et de Kaolin. Les solutions de métaux lourds étudiées sont des solutions standards (métal lourds seul en solution), des eaux de la tannerie de Jijel et des eaux du barrage de Beni-Haroun (métal lourds au sein d’une matrice contenant d’autres substances). Les résultats obtenus montrent que les eux poudres ont une très bonne capacité d’élimination des trois métaux lourds des solutions standards, alors que cette capacité est moindre dans le cas des eaux de la tannerie de Jijel et des eaux du barrage de Beni-Haroun, ce qui indique la forte présence de l’effet de matrice qui amoindrit cette capacité d’élimination des métaux lourds. Ces résultats sont prometteurs puisque le Kaolin est très répandu en Algérie, alors que les coquilles d’oeufs sont des déchets susceptibles d’être recyclés, et tous les deux peuvent être utilisés dans le traitement des eaux polluées par les métaux lourds.

Mots Clés  : métaux lourds, eau, coquilles d’oeufs, Kaolin.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 3 novembre 2018