Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Contribution à l’étude de la résistance chimique du palmier dattier à la maladie du Bayoud

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1992)

Contribution à l’étude de la résistance chimique du palmier dattier à la maladie du Bayoud

Chihab Eddine, Abderrahim

Titre : Contribution à l’étude de la résistance chimique du palmier dattier à la maladie du Bayoud

Auteur : Chihab Eddine, Abderrahim

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1992

Résumé
Le Bayoud est la maladie infectueuse la plus grave du Palmier dattier, il est causé par un champignon appartenant à la microflore du sol. Cette maladie détruit de nos jours les palmeraies Maroco-algériennes et menace les pays encore indemnes. L’existence simultanée dans une même palmaire de cultivars résistants et sensibles insinue que la résistance fait intervenir des mécanismes intrinsèques et propres au cultivar. Ceci nous a incités à étudier et à comparer la défense chimique de deux cultivars, résistant et sensible à la maladie. Par deux techniques d’extraction différentes, nous avons isolé des racines des deux cultivars 17 fractions et 8 extraits. Nous avons par la suite estimé in vitro l’activité inhibitrice de ces substances sur la croissance mycélienne du champignon. Les résultats de ces tests biologiques ont montré que les substances issues du cultivar résistant (surtout les substances lipophiles) sot globalement plus inhibitrices que celles issues du cultivar sensible. Les techniques de séparation et les méthodes analytiques (HPLC, HPTLC, RPTLC, CPV et CCM) utilisées ainsi que les techniques spectrales (UV, IR, SM et RMN du proton) ont permis d’une part, l’isolement et l’identification des produits contenus dans les extraits les plus actifs issus du cultivar résistant et d’autre part, la comparaison des compositions des fractions et des extraits issus des deux cultivars. Cette étude a permis d’affirmer l’intervention de la défense chimique dans le mécanisme de la résistance du palmier dattier à la maladie du Bayoud. L’analyse des résultats a permis d’émettre des hypothèses selon lesquelles cette défense fait intervenir simultannément des phytoalexines et des phytoncides.

Mots clés : Contribution, Résistance chimique, Palmier dattier, Maladie, Bayoud, Phytoalexine, Phytoncide

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 3 mars 2009, mise à jour le 6 janvier 2018