Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2017 → Caractérisation phytochimique et évaluation du potentiel antioxydant, antimicrobien et anti-inflammatoire de Salvia argentea

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2017)

Caractérisation phytochimique et évaluation du potentiel antioxydant, antimicrobien et anti-inflammatoire de Salvia argentea

TEHAMI, Wafâa

Titre : Caractérisation phytochimique et évaluation du potentiel antioxydant, antimicrobien et anti-inflammatoire de Salvia argentea

Auteur : TEHAMI, Wafâa

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : DOCTORAT DE TROISIEME CYCLE 2017

Résumé
Le présent travail contribue à la valorisation des feuilles et des racines de la sauge argentée (Salvia argentea) de la région de Sidi Bel Abbès et ce par un screening phytochimique, la détermination des métabolites primaires et secondaires, l’évaluation de l’activité antioxydante, antimicrobienne et anti-inflammatoire. Les analyses physico-chimiques effectuées ont révélé des teneurs appréciables en métabolites primaires. Cette plante renferme respectivement pour les feuilles et les racines, une humidité de 9,50±0,01% et 8,63±0,16%, un taux de cendres de 14,68 ± 0,10% et 9,03 ± 0,04% et un taux de matière de 2,92±0,11% et 3,94±0,05%. Les parties aériennes ainsi que souterraines de S. argentea, possèdent respectivement des teneurs de 10,73±0,18% et 5,23±0,32% en protéines. En revanche une pauvreté en sucres au niveau des racines a été constatée (0,15±0,12%) par rapport aux feuilles (4,13±0,04%). Le screening préliminaire des métabolites secondaires des deux parties étudiées a permis de mettre en évidence la présence de quelques groupes chimiques. Ces derniers ont été quantifiés et les analyses ont concerné les polyphénols, les flavonoïdes et les tanins condensés. Les teneurs moyennes en polyphénols des feuilles et des racines dans les extraits méthanolique et aqueux sont respectivement de 87,13±0,32 – 55,64±0,35 mg équivalent acide gallique (EAG)/g et 71,80±0,79 – 48,20±0,79 mg EAG/g. Pour les flavonoïdes les teneurs sont aussi respectivement de 59,97±0,21 – 31,22±0,49 mg équivalent catéchine (EC)/g et 44,16±0,60 – 18,12±0,54 mg EC/g et pour les tanins de 3,70±0,09 – 5,58±0,13 mg EC/g et 4,01±0,16 – 5,83±0,09 mg EC/g. L’activité antioxydante a été évaluée par la méthode de réduction du fer FRAP et la méthode de piégeage de radicaux libres DPPH. Les extraits testés présentent des activités antioxydantes appréciables et fonction du contenu en principes actifs. Les IC50 varient de 45,42 ± 0,46 à 416,12 ± 0,26 μg/ml. Par ailleurs l’activité antimicrobienne des extraits méthanolique et aqueux vis-à-vis de sept souches bactériennes et une levure s’est révélée modérée en fonction de l’organe considéré, du type d’extraction, de la concentration et de la souche utilisée. Dans notre cas tous les extraits se sont révélés inactifs vis-à-vis de la souche Pseudomonas aeruginosae. L’effet anti-inflammatoire, a montré des atténuations des œdèmes induit par la carragénine (1%) chez les rats Wistar traités avec les extraits méthanoliques de feuilles et de racines de S. argentea. Cet effet est comparé à celui du Diclofenac avec des analyses de paramètres de l’inflammation aigue dont les leucocytes, les plaquettes, la CRP et l’albumine. Ces derniers confirment l’état inflammatoire engendré par la carragénine et son atténuation par l’administration des extraits de la plante. En définitive, S. argentea peut constituer une source potentielle en antioxydants utilisés à des fins thérapeutiques

Mots Clés  : Feuilles Racines Salvia argentea Métabolites primaires Métabolites secondaires Activité antioxydante Activité antimicrobienne Activité anti-inflammatoire

Présentation

Version intégrale (4,89 Mb)

Page publiée le 5 novembre 2018