Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Recherche des conditions optimales de la germination des graines de quelques labiées du mont de Tessala (Ouest Algérien) et perspectives de conservation

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2016)

Recherche des conditions optimales de la germination des graines de quelques labiées du mont de Tessala (Ouest Algérien) et perspectives de conservation

DADACH, Mohammed

Titre : Recherche des conditions optimales de la germination des graines de quelques labiées du mont de Tessala (Ouest Algérien) et perspectives de conservation

Auteur : DADACH, Mohammed

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat 3éme cycle 2016

Résumé
En vue de la conservation de certaines plantes médicinales appartenant à la famille des lamiacées, appelées aussi Labiées, évoluant dans le mont de Tessala (wilaya de Sidi Bel Abbès ; Algérie occidentale) où elles sont soumises à des contraintes environnementales comme la sécheresse, la salinité des sols, le déficit hydrique et la pression anthropozoogène ; notre présente étude consiste à faire ressortir les conditions optimales de germination des graines des taxons suivants : Ballota hirsuta, Marrubium vulgare, Sideritis incana, Stachys ocymastrum, Teucrium polium et Thymus fontanesii. Les essais de germination ont été réalisés au laboratoire dans des conditions de températures contrôlées. Nos premiers essais ont consisté à mettre au point l’optimum thermique de germination pour l’ensemble des espèces en utilisant la gamme de températures suivante : 5, 10, 15, 20, 25, 30, 35 et 40 °C. Ensuite, nous avons procédé par étudier le comportement germinatif des graines utilisées vis-à-vis de deux contraintes environnementales : le stress salin en utilisant le chlorure de sodium (NaCl) à différentes concentrations (0, 2, 4, 6, 8, 10, 12 et 14 g/L) et le stress hydrique en utilisant le polyéthylène glycol 6000 (PEG) à différentes potentiels hydriques (0, -0.03, -0.07, -0.2, -0.5, -1 et -1.6 MPa). Par ailleurs, des essais préliminaires se rapportant à la mise en exergue de l’effet de trois températures de conservation (-20 ; 5 et 20 °C) sur la viabilité des graines de B. hirsuta, M.vulgare et T. fontanesii ont été également entrepris. Pour l’ensemble des essais, nous avons évalué les paramètres suivants : temps de latence (TL), durée de germination (DG), taux final de germination (TFG), temps moyen de germination (TMG) et le temps moyen (T50). Les résultats obtenus montrent que l’ensemble des espèces présentent un TFG maximum à 20 °C, excepté S. incana où la germination est optimale à 15 °C. Par ailleurs, la germination décroit quand la température devient inférieure ou supérieure à l’optimum thermique. Concernant le comportement germinatif des graines vis-à-vis du stress salin et du stress hydrique, il ressort pour la totalité des espèces que le TFG le plus important est obtenu chez le témoin ; sa valeur diminue progressivement quand la teneur du NaCl ou du PEG augmente dans le milieu avec prolongement du TMG et du TL. Le seuil de tolérance en sel diffère d’une espèce à une autre ; parmi les espèces étudiées, S. ocymastrum et T. fontanesii présentent un seuil de tolérance en NaCl important, de l’ordre de 10 et 12 g/L respectivement. Cependant les espèces restantes (B. hirsuta, M. vulgare et S. incana) sembles êtres sensibles à la salinité dans la mesure où leur seuil de tolérance est faible (6 g/L). Par ailleurs, nos essais de germination montrent que T. fontanesii, qu’en plus de son pouvoir tolérant au sel, c’est une espèce qui supporte un potentiel hydrique important de -1 MPa et ce, comparativement aux autres espèces. Les premiers essais se rapportant à l’effet de la température et de la durée du stockage sur la viabilité des graines des espèces expérimentées ont montré que les meuilleurs TFG caractérisent les graines conservées à 20 °C pendant 2 mois pour B. hirsuta (76 %) et T. fontanesii (88 %) et 1 mois pour M. vulgare (73 %). Parmi les espèces étudiées, seul T. polium est affecté d’une dormance embryonnaire qui a été levée par un traitement à l’acide gibbérellique (GA3) 125 ppm en améliorant le TFG à 38 %. Ces données ont permis de mettre le point sur la viabilité des graines des espèces étudiées ; elles serviront certainement dans le cadre de la conservation ex-situ.

Mots Clés  : Conservation Germination Graines Lamiacées Stress hydrique Stress salin Température

Présentation

Version intégrale (6,93 Mb)

Page publiée le 29 octobre 2018