Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → Etude écologique de Rosmarinus turnefortii de Noé de la région de Sidi Bel Abbés et valorisation de ses composés phytochimiques

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2015)

Etude écologique de Rosmarinus turnefortii de Noé de la région de Sidi Bel Abbés et valorisation de ses composés phytochimiques

BENDEDDOUCHE, Mansouria Souria

Titre : Etude écologique de Rosmarinus turnefortii de Noé de la région de Sidi Bel Abbés et valorisation de ses composés phytochimiques

Auteur : BENDEDDOUCHE, Mansouria Souria

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat en sciences 2015

Résumé
Rosmarinus tournefortii De Noé (Lamiacées) (=Rosmarinuseriocalyx) est une plante sauvage odorante qui se développe dans la région méditerranéenne et préfère les sols calcaires.Cette plante est présente depuis l’étage bioclimatique semi-aride jusqu’au saharien (entre 90 mm et 400 mm). Le rendement, le screening phytochimique, la composition chimique et les propriétés antibactériennes et antifongiquesde l’huile essentielle deR. tournefortiide deux sites différents du point de vue bioclimatique (Dhaya et Tenira) de la région occidental de l’Algérie ont été étudiés. Les huiles essentielles extraites des tiges, feuilles et fleurs de la plante des deux régions ont été analysées séparément par la CG et la CG/SM en moded’ionisation électronique. L’identification de leurs composés chimiques est réalisée à partir deleurs indices de Kovats et par la comparaison de leurs spectres de masse avec ceux de labanque de données. Les majeurs constituants présents au niveau de la partie aérienne sont :le camphre, le1,8 cineole,le α-pinene, lep-Cimen-7-ol, le borneol et le 3-pmenthene. Ces profils montrent une variabilité quantitative et qualitative de ces composés au niveau des organes et des sites. L’étude de l’effet antimicrobien de l’huile essentielle de R.tournefortiiamontré que cette huile a un effet inhibiteur vis-à-vis des souches testées:Escherichia coli, Proteus mirabilis, Bacillus cereusmais montre un faible effet antifongique surCandida albicansetAspergilusbrasiliensis. La richesse du romarin de Tournefort en composés biochimiques plaide favorablement en sa faveur pour son utilisation en médecine alternative.

Mots Clés  : Rosmarinus tournefortii de Noé, composition chimique, effet antimicrobien, huile essentielle, Algérie

Présentation

Page publiée le 19 octobre 2018