Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Evolution et dynamique du phytoplanction en relation avec certains paramètres biotiques et abiotiques au niveau de la retenue Lala Taker-Koust ( Maroc )

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1992)

Evolution et dynamique du phytoplanction en relation avec certains paramètres biotiques et abiotiques au niveau de la retenue Lala Taker-Koust ( Maroc )

Cherifi, Ouafa

Titre : Evolution et dynamique du phytoplanction en relation avec certains paramètres biotiques et abiotiques au niveau de la retenue Lala Taker-Koust ( Maroc )

Auteur : Cherifi, Ouafa

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1992

Résumé
Le lac de barrage Lalla Takerkoust, est situé sur l’Oued N’fis à trente cinq kilomètres au sud ouest de Marrakech. L’étude qualitative et quantitative du phytoplancton nous a permis de recenser 56 taxons au sein de ce biotope, dont seules 8 espèces jouent un rôle appréciable. Ce phytoplancton forme une communauté au sein de laquelle la diversité et l’abondance des espèces changent aussi bien en fonction du temps qu’en fonction des caractéristiques physico-chimique des eaux de la retenue. Toutefois, l’hydrologie du réservoir joue un rôle déterminant sur l’équilibre biologique de l’écosystème. Une corrélation inverse entre la biomasse algale et sa densité a été mise en évidence, et cette divergence provient du fait que les algues dominantes pendant les différentes périodes n’ont pas le même biovolume. La Dinophycée Peridinium cinctum et Xanthophycée Tribonema angustissimun sont les deux espèces qui ont présenté respectivement des pics de biomasse et de densité. D’après la composition spécifique et la concentration moyenne annuelle en chlorophylle à totale et en biomasse, la retenue Lalla Takerkoust serait classée dans la catégorie des lacs mésotrophes, qui tend vers l’eutrophie en automne. Durant la période d’étude, la retenue Lalla Takerkoust présente une période de stratification estivale et une période d’homogénéisation hivernale et automnale, une faible transparence des eaux, une abondance des nutriments en période hivernale et printanière et une pénurie en été. Les analyses expérimentales sur la culture des algues nous ont permis de dégager que le phosphore joue le rôle de facteurs limitants de la croissance du phytoplancton total et la silice pour les Diatomées. L’étude du régime alimentaire des Cladocères a expliqué l’inexistence de corrélation inverse entre le nannoplancton et le zooplancton brouteur

Mots clés : Evolution, Dynamique, Phytoplancton, Paramètre, Biotique, Abiotique, Lalla Taker-Koust, Maroc

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 3 mars 2009, mise à jour le 13 janvier 2018