Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Isolement et caractérisation de bactéries chitinolytiques capable de lutter contre le criquet pèlerin

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2013)

Isolement et caractérisation de bactéries chitinolytiques capable de lutter contre le criquet pèlerin

BENINE, Mohamed Lamine

Titre : Isolement et caractérisation de bactéries chitinolytiques capable de lutter contre le criquet pèlerin

Auteur : BENINE, Mohamed Lamine

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat en Sciences 2013

Résumé
Ce travail a été mené sur une bactérie appartenant à la famille des Enterobacteriaceae ‘‘Serratia marcescens’’ à la recherche d’un pouvoir chitinolytique, caractère enzymatique pouvant être exploité dans la lutte contre le criquet pèlerin. L’induction de production de chitinase est faite sur milieu de culture à base de chitine colloïdale comme substrat enzymatique et comme seule source de carbonepour la croissance bactérienne.Le protocole expérimental se résume dans les principales étapes qui sont : mise en évidence du pouvoir chitinolytique sur milieu de culture gélosé à base de chitine colloïdale, optimisation des paramètres de culture à savoir les effets du pH, de la température, de la concentration en substrat et enfin du temps d’incubation le suivit de la biomasse lors des optimisations a été fait sur dosage de l’activité enzymatique de la chitinase produite. Une purification par le sulfate d’ammonium de la protéine enzymatique a été faite, ensuite une électrophorèse afin d’estimer le poids moléculaire de l’enzyme. Pour apprécié le pouvoir de chitinolyse, un test in situ de l’extrait enzymatique a été fait sur la carapace du criquet, cette dernière se comporte comme substrat chitineux pour l’enzyme. Les résultats ont été les suivant : • Les valeurs des paramètres optimisés sont : pH 6, concentration en chitine colloïdale 1%, une température de croissance à 30°C, un temps d’incubation d’au moins 150h. Dans ces conditions l’activité de la chitinaseaenregistré une valeur de0.556 U/ml, et un poids moléculaire de 45kDa. • Un ramollissement de la carapace du criquet En conclusion et à la lumière des résultats obtenus, les conditions optimale de culture bactérienne et de production enzymatique sont connu. Il reste à exploité cette productivité à l’échelle industrielle et d’essai àgrandeéchelle par la formulation d’un produit pouvant être utilisé dans la lutte acridienne comme biopesticides. L’analyse génétique de bactérie chitinolytique afin d’isoler le gène de chitinase et son insertion dans des bactéries vectrices exploitable dans des fermenteurs industriel.

Mots Clés  : Chitine colloïdale biodégradation chitinase criquet pèlerin biopesticide

Présentation

Page publiée le 23 octobre 2018