Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Etude de la dynamique et de la survie de V. cholerae, D’E. coli et de P. aeruginosa au cours d’un traitement des eaux usées par lagunage naturel sous climat aride à Marrakech

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1994)

Etude de la dynamique et de la survie de V. cholerae, D’E. coli et de P. aeruginosa au cours d’un traitement des eaux usées par lagunage naturel sous climat aride à Marrakech

Oufdou, Khalid

Titre : Etude de la dynamique et de la survie de V. cholerae, D’E. coli et de P. aeruginosa au cours d’un traitement des eaux usées par lagunage naturel sous climat aride à Marrakech

Auteur : Oufdou, Khalid

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1994

Mots clés : V. cholerae, E. coli, P. aeruginosa, Eau usée, Lagunage, pH, Rayonnement solaire, Température, Survie, Marrakech

Résumé
Ce travail a été consacré à la dynamique et au comportement de V.cholerae, comparée à celui de P.aeruginosa et des coliformes fécaux (CF), au cours du traitement des eaux usées par lagunage de Marrakech sous un nouveau mode de fonctionnement de la station (débit d’entrée : 5,4 l/s et temps de séjour : 16 jours). La première partie de ce travail nous a permis de montrer que la distribution saisonnière de V.cholerae est inverse à celle des CF avec des maxima en Eté et des minima en Hiver. Par contre, les abondances de P.aeruginosa sont plus ou moins stables en fonction du temps. Le rendement épuratoire de la station est différent. On enregistre un abattement significatif de CF (97,97%), et de P aeruginosa (92,21%). L’abattement des CF est maximal pendant la période chaude et minimal pendant la période froide. Tandis qu’aucun abattement des abondances de V.cholerae n’a été observé entre l’entrée et la sortie du système épurateur. Au contraire, on assisté pendant la période très chaude (T° des eaux  25°C) à une augmentation de abondances de V. cholerae dans les eaux usées épurées par rapport à celles évaluées dans les eaux usées brutes ou celles de sortie du premier bassin de lagunage. La suite de ce travail a tenté d’expliquer la dynamique bactérienne observée. L’étude expérimentale de l’effet des facteurs : pH, température, rayonnement solaire et sédiment n’a pas permis de déceler un impact important sur P.aeruginosa que celui observé pour E.coli et V.cholerae. Ce résultat est en accord avec l’évolution temporelle de cette bactérie pathogène opportuniste, indépendante des facteurs environnementaux. Par contre, pour E.coli et V.cholerae, on remarque que ces facteurs présentent un effet appréciable sur leur survie. Ainsi, pendant la période chaude, les pH alcalins, les températures élevées, les radiations solaires de forte intensité et une activité algale importante caractérisée par la dominance des Cyanobactéries et de chlorella concourent à une disparition accentuée d’E.coli et une survie prolongée de V.cholerae. La dernière partie de ce travail a été consacrée à l’étude de la survie bactérienne in situ en enceinte expérimentale. Les résultats obtenus pendant l’expérience d’Eté et d’Hiver confirment ceux obtenus sur le comportement des bactéries étudiées dans les eaux usées de lagunage.

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 3 mars 2009, mise à jour le 11 janvier 2018