Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Etude de la bio écologie (reproduction, régime alimentaire, parasite) des oiseaux nicheurs dans les Oasis de Biskra

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2016

Etude de la bio écologie (reproduction, régime alimentaire, parasite) des oiseaux nicheurs dans les Oasis de Biskra

TABIB Rabie

Titre : Etude de la bio écologie (reproduction, régime alimentaire, parasite) des oiseaux nicheurs dans les Oasis de Biskra

Auteur : TABIB Rabie

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : DOCTORAT en Biologie Animale 2016

Résumé
Les Turdidés qui nichent dans les oasis ont un grand intérêt dans l’étude de la répartition biogéographique des populations animales. Les oasis de Biskra représentent l’extrême sud des aires de répartition de ces populations, malheureusement peu étudiés dans cette zone aride. L’objectif est l’étude de la dynamique de ces espèces, de leur reproduction leur régime alimentaire et de l’abondance des parasites, qui nous permet parallèlement d’étudier l’état de leur environnement. Cette étude s’est déroulée pendant quatre saisons 2008 et 2009 ; 2012 et 2013 dans les palmeraies de Laghrous (34°41’ N et 5°15’ E). Les résultats montrent qu’il ya des différences concernant la date de ponte, la grandeur de ponte et le succès de reproduction entre les quatre saisons 2008 , 2009,2012 et 2013 pour le Merle noir et l’Agrobate roux. La grandeur de ponte est plus faible pour les deux espèces que celle trouvées dans les régions plus au nord. Nous avons trouvé qu’il ya des relations entre la date de ponte d’une part et la grandeur de ponte et le volume des œufs d’autre part. Nous avons trouvez aussi que le Merle noir avec sa densité faible par rapport à l’Agrobate occupe les palmiers les plus âgés que ceux occupés par cette dernière. Les espèces végétales utilisées comme matériaux de construction des nids diffèrent d’un oiseau à un autre dans le même habitat. Le régime alimentaire des deux espèces est dominé par les arthropodes au dépend des végétaux. Le Merle noir consomme surtout les coléoptères alors que l’Agrobate roux préfère les Lépidoptères. Le merle noir est plus sélectif que l’Agrobate roux concernant les proies. La fréquence de nourrissage est plus élevé chez l’Agrobate que chez le merle et elle varie d’une année a l’autre et elle dépend de l’âge des oisillons et de la hauteur du nids et de la disponibilité alimentaire, la valeurs énergétique des différentes proies varie d’une espèce à l’autre et d’une année à l’autre, elle dépend de la fréquence de nourrissage de l’âge des oisillons , la masse des oisillons et dépend aussi de la richesse et l’abondance des proies. Chez les trois espèces de Turdidé l’abondance des hémoparasites varie d’une espèce à l’autre avec une dominance apparente de plasmodium. Les parasites sont plus importants chez l’hypolais pale que chez l’Agrobate roux et le Merle noir

Mots clés  : Oasis, répartition biogéographique, Merle noir, Agrobate roux, reproduction, régime alimentaire, parasite, environnement.

Version intégrale

Page publiée le 23 octobre 2018