Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Extraction des polyphénols et étude des activités antioxydante et antibactérienne de quelques plantes Sahariennes

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2016

Extraction des polyphénols et étude des activités antioxydante et antibactérienne de quelques plantes Sahariennes

Bouchouka Elmouloud

Titre : Extraction des polyphénols et étude des activités antioxydante et antibactérienne de quelques plantes Sahariennes

Auteur : Bouchouka Elmouloud

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Doctorat en science Phytochimie 2016

Résumé
Les extraits bruts hydrométhanoliques (Ebr) de dix plantes médicinales sahariennes ont été testés pour déterminer leurs propriétés antioxydante et antibactérienne. Les teneurs en composés phénoliques (TCP) ont également été mesurées en utilisant un dosage au réactif de Folin-Ciocalteu. La capacité antioxydante des Ebr, exprimée en équivalent de Trolox (TEAC), a été estimée par les méthodes suivantes : test ABTS, test DPPH, test FRAP et le test du pouvoir réducteur (PR). Certaines de ces plantes ont été étudiées pour la première fois. Parmi les espèces étudiées, Cistanche violacea, Periploca laevigata et radiata Anvillea sont les plantes qui possèdent les valeurs TCP les plus élevées (42,25 ; 30,24 et 20,88 mg EAG /g MS respectivement) et qui montrent en même temps les meilleurs valeurs TEAC. Une corrélation positive entre les capacités antioxydantes et les teneurs en composés phénoliques a été observée. Les deux plantes les plus actives ont subi une extraction séquentielle par deux méthodes différentes : Macération et Soxhlet. L’extraction par macération s’est avérée plus avantageuse en terme d’activité antioxydante mesurée par le test DPPH. La fraction BuOH a enregistré la valeur d’EC50 la plus faible (8,84 mg/l). Ces trois espèces ont également l’activité antibactérienne la plus élevée vis-à-vis de Staphylococcus aureus (ATCC 25923) et MRSA (ATCC 34300). Aucun extrait n’était actif contre Escherichia Coli (ATCC 25922). Mots

Mots clés  : Plantes médicinales sahariennes, teneur en composés Phénoliques, activité antioxydante, activité antibactérienne.

Version intégrale

Page publiée le 29 octobre 2018