Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2006 → Impact du périmètre d’irrigation sur la qualité des eaux souterraines de la nappe alluviale de Guelma et sur les sols

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2006

Impact du périmètre d’irrigation sur la qualité des eaux souterraines de la nappe alluviale de Guelma et sur les sols

Mouassa, Souad

Titre : Impact du périmètre d’irrigation sur la qualité des eaux souterraines de la nappe alluviale de Guelma et sur les sols

Auteur : Mouassa, Souad

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister 2006

Résumé
La plaine de Guelma est constituée de terres agricoles qui sont irriguées à partir de l’oued Seybouse, or ce dernier est le milieu récepteur de toutes les eaux usées urbaines et industrielles de la ville de Guelma et de ses agglomérations. Cette étude a met en évidence la pollution bactériologique des eaux d’irrigation, même après les lâchées du barrage de Hammam Debagh. Concernant les eaux souterraines, la pollution fécale continue à se manifester dans les puits et dans les forages à grande profondeur, où 70% des échantillons montrent la présence de coliformes fécaux thermo- tolérants due à l’infiltration des eaux d’irrigation vers la nappe. La complémentarité des interprétations par analyse des éléments en traces métalliques, dans les eaux d’irrigation et dans les sols de la plaine irriguée, révèle pour les eaux d’irrigation, une teneur élevée, par rapport aux normes des eaux de surface, en plomb (0,075mg/l), au niveau de la station d’irrigation nommée " Guelma centre", due certainement aux rejets des unités de fabrication de marbre et de faïence et une teneur élevée en chrome (0,061mg/l), à la station de El fedjoudj. Cette charge métallique peut provoquer à long terme la contamination irréversible des sols. A cet effet, il était indispensable de vérifier l’état des sols irrigués, car une part importante des problèmes de contamination des ressources en eaux potable provient d’une pollution préalable des sols. Les teneurs totales en éléments traces métalliques, dans les sols irrigués, ont montrées des teneurs élevées, en nickel, en cuivre et en plomb, comparées aux teneurs observées dans les autre pays, pour les horizons de surface de sol cultivés non pollués. Le calcul de l’indice de contamination pour les sols prélevés a permis de les classés dans le rang de la contamination, où on a constaté des degrés de contamination modéré à léger et /ou très léger par le cuivre et le plomb, par contre la contamination des sols par le nickel est sévère à très sévère, ce qui met en danger les forages et puits localisés dans ces terres de la haute terrasse. pour éviter la pollution des eaux de la nappe, il est donc impératif de faire fonctionner la station d’épuration des eaux usées.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 12 février 2019