Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Etude de l’effet de l’aération naturelle sur la pollution résiduaire des eaux épurées de la zone de l’Hennencha w. Souk Ahras (N.E. Algérien)

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2009

Etude de l’effet de l’aération naturelle sur la pollution résiduaire des eaux épurées de la zone de l’Hennencha w. Souk Ahras (N.E. Algérien)

Elkenedj, Youssef brahim

Titre : Etude de l’effet de l’aération naturelle sur la pollution résiduaire des eaux épurées de la zone de l’Hennencha w. Souk Ahras (N.E. Algérien)

Auteur : Elkenedj, Youssef brahim

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister 2009

Résumé
L’épuration des eaux usées a pour objectif de réduire la charge polluante qu’elles véhiculent afin de rendre au milieu récepteur une eau de qualité requise pour les équilibres naturels et de ses usages futurs (pêche, loisir, alimentation AEP, utilisation agricole ou industrielle ,etc... Dans cette optique notre contribution sera tout particulièrement axée sur le thème de l’impact résiduel des eaux usées épurés de la station d’épuration (STEP ) du centre de Hennencha (W.de Souk Ahras) sur les eaux du Barrage de Ain Dalia situé à 2200 m en aval de la dite STEP qui a été réalisée en 1991 pour une capacité de 200 m3/jour. Actuellement la STEP de Hannencha reçoit plus de 774 m3/jour soit une augmentation de plus de 380 % de sa capacité volumique nominale. C’est ce qui a induit une réduction remarquable du temps de séjours du transite des flux des eaux usées à travers l’aérateur estimé à une demi-heure et qui n’est que de cinq minutes. Afin de pouvoir apprécier le dégré actuelle de la STEP nous nous proposons . dans ce mémoire d’étudier les effets de l’aération naturelle des eaux usées épurées entre la sortie de la STEP et la confluence de Oued Hririr et l’oued Medjerda.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 24 janvier 2019