Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2017 → Développement d’un biscuit salé aux chenilles de karité, au sein de la startup FasoPro au Burkina Faso

AgroCampus Ouest (2017)

Développement d’un biscuit salé aux chenilles de karité, au sein de la startup FasoPro au Burkina Faso

Colombier Marie

Titre : Développement d’un biscuit salé aux chenilles de karité, au sein de la startup FasoPro au Burkina Faso

Auteur : Colombier Marie

Etablissement de soutenance : AgroCampus Ouest

Grade : Ingénieur en AgroAlimentaire d’AgroCampus Ouest, 2017

Résumé
La chenille de karité est consommée de façon traditionnelle dans le Sud-Ouest du Burkina Faso. Très appréciée pour ses qualités nutritionnelles, elle est naturellement riche en protéines et en fer. La startup FasoPro transforme et commercialise ces chenilles depuis 3 ans. Afin de rester compétitive, l’entreprisse a décidé de lancer un nouveau biscuit nutritionnel aux chenilles de karité. Ma mission, durant 6 mois au sein de l’entreprisse, a donc été de développer ce biscuit. Suivant les retours consommateurs, la formulation du biscuit a d’abord été établie. Ce dernier répond alors aux allégations « riche en fer » et « riche en calcium ». Puis, une fois l’emballage conçu, j’ai planifié et suivi la fabrication de 2000 boîtes de 50g de « Biscuits salés aux chenilles de karité ». Finalement, le biscuit est apprécié par les consommateurs, mais ces derniers ne devinent pas la nature du produit à la seule vue de l’emballage carton, considéré comme trop petit. Par ailleurs, le coût de revient reste trop élevé suite à la production pilote, en grande partie à cause du coût de l’emballage et des pertes à la cuisson au four à gaz local. Les propositions pour réduire ce coût incluent alors l’investissement dans un four boulanger ventilé, et la conception d’un nouvel emballage

Mots Clés : Larve ; Biscuit ; Ingrédient ; Valeur nutritive ; Développement de produit ; Industrie de cuisson

Présentation

Page publiée le 9 novembre 2018