Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2017 → Études phytochimique et biologique de cinq plantes de la famille des Solanaceae

Université de Lorraine (2017)

Études phytochimique et biologique de cinq plantes de la famille des Solanaceae

Fadl Almoulah, Nahla

Titre : Études phytochimique et biologique de cinq plantes de la famille des Solanaceae

Phytochemical study and biological evaluation of five plants belonging to the family Solanaceae

Auteur : Fadl Almoulah, Nahla

Etablissement de soutenance : Université de Lorraine.

Grade : Doctorat : Chimie : Université de Lorraine : 2017

Résumé
Ce travail de recherche a pour objectifs d’évaluer les activités antibactériennes, antiprolifératives et antioxydantes des extraits de feuilles de Solanum incanum L., S. schimperianum Hochst, S. nigrum L., Physalis lagascae Roem. & Schult. et Withania somnifera (L) Dunal. Plus précisément, les activités antibactériennes, anti-prolifératives et antioxydantes ont été déterminées à partir des extraits méthanoliques et des fractions de glycoalcaloïdes stéroïdiens (SGAF) de chaque plante. La sensibilité des bactéries, à Gram positif et à Gram négatif, était variable en présence de chacun des extraits (valeurs des IC50 dans la gamme de 15 > 1000 μg / mL). L’extrait méthanolique de la feuille de S. schimperianum a montré une activité anti-proliférative intéressante contre les lignées cellulaires humaines testées avec des valeurs de CI50 variant de 2,69 à 19,83 μg / mL tandis que l’activité la plus élevée des fractions de feuilles (SGAF) de W. somnifera a montré des valeurs IC50 variant de 1,29 à 5,00 μg / mL. Les fractions SGAF de toutes les espèces ont montré une activité antiradicalaire plus élevée que leurs extraits méthanoliques. La fraction SGAF de S. schimperianum a montré l’activité antioxydante la plus forte avec une valeur CI50 3,5 ± 0,2 μg / mL pour le test DPPH et 3,5 ± 0,3 μg / mL pour le test ABTS. L’analyse GC-MS des extraits méthanoliques et des fractions SGAF des espèces étudiées a révélé la présence d’alcaloïdes stéroïdiens, de saponines stéroïdiennes, de stéroïdes et d’autres composés comme des terpènes, des phénols et des alcanes. Leur répartition variait selon les espèces et, ce qui peut fournir des éléments pour évaluer les relations chimiotaxonomiques préliminaires. Douze dérivés de l’acide hydroxycinnamique ont été identifiés dans l’extrait méthanolique de la feuille de S. schimperianum et le composé N-caffeoyl agmatine était majoritaire. La présence d’alcaloïdes stéroïdiques comme la solanopubamine et la solanocapsine, ainsi que des dérivés des alcaloïdes 3-amino stéroïdes a été notée. De plus, trois composés, quercétine, kaempférol glycosylé et le β-sitostérol, ont été isolés et identifiés

Mots Clés : Espèces de Solanum Physalis lagascae Withania somnifera Activité antibactérienne Activité anti-proliférative Activité antioxydante Amides de l’acide hydroxycinnamique Alcaloïdes stéroïdiques

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 6 novembre 2018